L'Angola participe à la réunion à 180e de l'OPEP

  • Une plateforme pétrolière
Luanda - Avec une délégation dirigée par le secrétaire d'État aux Ressources minérales et pétrolières, José Barroso, l'Angola participe, ce lundi, à la 108e Conférence de l'Organisation des producteurs et exportateurs de pétrole (OPEP).

L'événement, qui se déroule via webinaire à partir de Vienne, en Autriche, prévoit, entre autres, l'élection de l'Angola à la présidence tournante de l'OPEP pour 2021.

L'Angola occupe la vice-présidence et succédera à l'Algérie à la présidence de l'organisation.

Après la conférence, il y aura une réunion des ministres, le mardi 1er décembre, un forum dans lequel l'Angola sera représenté par le ministre des Ressources minérales et pétrolières, Diamantino Azevedo.

La République d'Angola a été admise en tant que membre à part entière de l'OPEP lors de sa 143e conférence extraordinaire, qui s'est tenue à Abuja, au Nigéria, le 14 décembre 2006.

L'OPEP existe depuis le 15 septembre 1960.

Les membres actuels de l'OPEP sont l'Algérie, l'Angola, la Guinée équatoriale, le Gabon, l'Iran, l'Irak, le Koweït, la Libye, le Nigéria, la République du Congo, l'Arabie saoudite (leader de facto), les Émirats arabes unis et le Venezuela, l’Équateur, l’Indonésie et Qatar.

L'événement, qui se déroule via webinaire à partir de Vienne, en Autriche, prévoit, entre autres, l'élection de l'Angola à la présidence tournante de l'OPEP pour 2021.

L'Angola occupe la vice-présidence et succédera à l'Algérie à la présidence de l'organisation.

Après la conférence, il y aura une réunion des ministres, le mardi 1er décembre, un forum dans lequel l'Angola sera représenté par le ministre des Ressources minérales et pétrolières, Diamantino Azevedo.

La République d'Angola a été admise en tant que membre à part entière de l'OPEP lors de sa 143e conférence extraordinaire, qui s'est tenue à Abuja, au Nigéria, le 14 décembre 2006.

L'OPEP existe depuis le 15 septembre 1960.

Les membres actuels de l'OPEP sont l'Algérie, l'Angola, la Guinée équatoriale, le Gabon, l'Iran, l'Irak, le Koweït, la Libye, le Nigéria, la République du Congo, l'Arabie saoudite (leader de facto), les Émirats arabes unis et le Venezuela, l’Équateur, l’Indonésie et Qatar.