L'Angola veut attirer les investissements allemands dans le tourisme

  • Vista lateral do Hotel Intercontinental.
Luanda - Le potentiel touristique disponible en Angola, peu exploré, a été mis en relief mardi, en visioconférence, à des investisseurs potentiels de la République fédérale d'Allemagne.

Lors de cet événement, qui a servi de préparation au Forum sur le tourisme Angola/ Allemagne qui va se dérouler au moment opportun, des vidéos ont été projetées montrant les domaines définis pour les investissements dans le secteur, en mettant l'accent sur les pôles de développement du secteur, tels que Cabo Lebo (Luanda), de Cangandala (Malanje) et le projet transfrontalier Okavanco Zambeze (Cuando Cubango), entre autres potentialités dans la région sud.

Les chutes de Mupa (Huambo), les cascades de Binga (Cuanza Sul), la Serra da Leba (Namibe), les crevasses de Tundavala (Huíla), les pierres noires de Pungu Andongo (Malanje), l'île de Mussolo (Luanda), sont parmi d'autres potentiels touristiques existant dans le pays, outre la diversité de la faune.

L'événement organisé par l'ambassade d'Angola en Allemagne, l'Institut de Développement du Tourisme (Infotur) en partenariat avec la Chambre de Commerce des deux pays fait également partie des célébrations des 45 ans d'indépendance de l'Angola.

Malgré la pandémie de Covid-19, l'ambassadrice angolaise en Allemagne, Balbina Dias da Silva, a défendu la nécessité de préparer des outils pour favoriser des actions durables dans le secteur touristique, après la crise.

Selon la diplomate, le Gouvernement angolais parie à court et moyen terme sur les infrastructures des pôles touristiques du pays, améliorant les services de base qui favorisent une augmentation de l'offre et des options diversifiées.

 

 

Lors de cet événement, qui a servi de préparation au Forum sur le tourisme Angola/ Allemagne qui va se dérouler au moment opportun, des vidéos ont été projetées montrant les domaines définis pour les investissements dans le secteur, en mettant l'accent sur les pôles de développement du secteur, tels que Cabo Lebo (Luanda), de Cangandala (Malanje) et le projet transfrontalier Okavanco Zambeze (Cuando Cubango), entre autres potentialités dans la région sud.

Les chutes de Mupa (Huambo), les cascades de Binga (Cuanza Sul), la Serra da Leba (Namibe), les crevasses de Tundavala (Huíla), les pierres noires de Pungu Andongo (Malanje), l'île de Mussolo (Luanda), sont parmi d'autres potentiels touristiques existant dans le pays, outre la diversité de la faune.

L'événement organisé par l'ambassade d'Angola en Allemagne, l'Institut de Développement du Tourisme (Infotur) en partenariat avec la Chambre de Commerce des deux pays fait également partie des célébrations des 45 ans d'indépendance de l'Angola.

Malgré la pandémie de Covid-19, l'ambassadrice angolaise en Allemagne, Balbina Dias da Silva, a défendu la nécessité de préparer des outils pour favoriser des actions durables dans le secteur touristique, après la crise.

Selon la diplomate, le Gouvernement angolais parie à court et moyen terme sur les infrastructures des pôles touristiques du pays, améliorant les services de base qui favorisent une augmentation de l'offre et des options diversifiées.