Les Bassins du Congo et de Kwanza avec plus de 500 millions de barils de pétrole brut

  • Une plateforme pétrolière
Luanda - Plus de 500 millions de barils de pétrole sont disponibles dans les bassins terrestres du Bas-Congo et de Kwanza, pour l'exploration et la production par d'éventuels investisseurs nationaux et étrangers.

L'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) a présenté aux investisseurs, lors d’un Roadshow, le potentiel existant et met à disposition toutes les données en termes de puits et de sismique, ainsi qu'un rapport d'étude géologique qui a été faite au cours de ces années.

Pour ce Roadshow, l'ANPG est en train de vendre aux enchères un ensemble de neuf blocs des bassins visés, avec des données sismiques acquises en 2014 et d'autres années précédentes, ainsi que toutes les données de puits, sans exception.

Il s'agit des blocs CON1, CON5 et CON6 (Bassin Terrestre du Bas Congo) et des Blocs KON5, KON6, KON8, KON9, KON17 et KON20 (Bassin Terrestre de Kwanza), les offres se référant à l'année 2020.

 «Ce que nous avons fait, c'est un contrôle de la qualité de toutes les informations que nous mettons à la disposition des investisseurs», a déclaré le directeur du bureau d'acquisition de données de l'ANPG, Lumem Sebastião.

Le processus d’appel d’offres de ces blocs, dont la plupart sont situés dans des zones de conservation naturelle, exige une étude d'accessibilité, qui comprend l'étude d'impact environnemental, ce qui ne se produit pas pour les blocs offshore, tels que ceux des bassins de Benguela et de Namibe, qui seront vendus aux enchères prochainement.

L'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) a présenté aux investisseurs, lors d’un Roadshow, le potentiel existant et met à disposition toutes les données en termes de puits et de sismique, ainsi qu'un rapport d'étude géologique qui a été faite au cours de ces années.

Pour ce Roadshow, l'ANPG est en train de vendre aux enchères un ensemble de neuf blocs des bassins visés, avec des données sismiques acquises en 2014 et d'autres années précédentes, ainsi que toutes les données de puits, sans exception.

Il s'agit des blocs CON1, CON5 et CON6 (Bassin Terrestre du Bas Congo) et des Blocs KON5, KON6, KON8, KON9, KON17 et KON20 (Bassin Terrestre de Kwanza), les offres se référant à l'année 2020.

 «Ce que nous avons fait, c'est un contrôle de la qualité de toutes les informations que nous mettons à la disposition des investisseurs», a déclaré le directeur du bureau d'acquisition de données de l'ANPG, Lumem Sebastião.

Le processus d’appel d’offres de ces blocs, dont la plupart sont situés dans des zones de conservation naturelle, exige une étude d'accessibilité, qui comprend l'étude d'impact environnemental, ce qui ne se produit pas pour les blocs offshore, tels que ceux des bassins de Benguela et de Namibe, qui seront vendus aux enchères prochainement.