BNA diminue les ventes en euros au cours des trois dernières années

  • La Banque nationale d'Angola
Luanda - Les niveaux de ventes d'euros aux banques commerciales, par la Banque nationale d'Angola, sont passés de 10,9 milliards en 2017 à plus de 780,530 millions euros en 2020, reflétant une forte réduction de l'option de cette monnaie européenne sur le change marché.

 Dans les années 2017 à 2018, le Banque Nationale d’Angola n'a pas vendu de dollars sur le marché, en raison de la suspension de la relation de correspondance avec les banques américaines, par décision du Trésor américain, il se consacre uniquement à la vente d'euros.

Au vu de la situation, selon le chef du département des statistiques de la BNA, Joel Futi, la Banque centrale angolaise a dû orienter son action sur le marché des changes, en privilégiant la monnaie européenne, l'euro, qui était disponible.

En 2017, les niveaux de ventes d'Euros aux banques s'élevaient à 10 milliards 936 millions 595 mille 246 (12,2 milliards USD), alors qu'en 2018, ce chiffre a augmenté de 11 milliards 462 millions 466 mille et 562 euros (13,4 milliards USD).

Avec la normalisation de la situation, «surtout maintenant que les relations de correspondance sont en train de reprendre», le dollar, devise de référence en Angola, est revenu sur le marché intérieur en 2019, et l'année suivante, 8,25 milliards USD ont été vendus, soit une réduction de 1,1 milliard par rapport à 2019.

Parmi les différents mouvements enregistrés en 2020, la Banque Nationale de l’Angola a vendu 3,4 milliards de dollars US aux banques; 965 millions USD au Trésor National (sur la plateforme Bloomberg); 2,4 milliards USD aux compagnies pétrolières; et 494,500 millions dollars aux entreprises de diamants.

 Dans les années 2017 à 2018, le Banque Nationale d’Angola n'a pas vendu de dollars sur le marché, en raison de la suspension de la relation de correspondance avec les banques américaines, par décision du Trésor américain, il se consacre uniquement à la vente d'euros.

Au vu de la situation, selon le chef du département des statistiques de la BNA, Joel Futi, la Banque centrale angolaise a dû orienter son action sur le marché des changes, en privilégiant la monnaie européenne, l'euro, qui était disponible.

En 2017, les niveaux de ventes d'Euros aux banques s'élevaient à 10 milliards 936 millions 595 mille 246 (12,2 milliards USD), alors qu'en 2018, ce chiffre a augmenté de 11 milliards 462 millions 466 mille et 562 euros (13,4 milliards USD).

Avec la normalisation de la situation, «surtout maintenant que les relations de correspondance sont en train de reprendre», le dollar, devise de référence en Angola, est revenu sur le marché intérieur en 2019, et l'année suivante, 8,25 milliards USD ont été vendus, soit une réduction de 1,1 milliard par rapport à 2019.

Parmi les différents mouvements enregistrés en 2020, la Banque Nationale de l’Angola a vendu 3,4 milliards de dollars US aux banques; 965 millions USD au Trésor National (sur la plateforme Bloomberg); 2,4 milliards USD aux compagnies pétrolières; et 494,500 millions dollars aux entreprises de diamants.