Le volume des opérations de Bodiva a atteint 2 milliards de dollars par an

  • Edifice du Ministère des Finances
Luanda – La Bourse de dette et valeurs d'Angola (Bodiva), qui va être privatisée en 2022, mobilise l'équivalent en kwanzas de 2 milliards de dollars US par an.

Ce volume pourrait augmenter dans les années à venir, avec les politiques adoptées par l'institution, selon le président du comité exécutif de Bodiva, Walter Pacheco.

Selon le responsable, la Bourse compte actuellement 23 banques commerciales (membres) et deux maisons de courtage, qui opèrent fondamentalement dans l'opérationnalisation des bons du Trésor (OT).

Les données publiées par Bodiva elle-même, plus tôt cette année, montrent qu'en 2020, 1,18 milliard de kwanzas avaient été échangés sur le marché boursier, soit 35% de plus qu'en 2019.

Au cours de cette période de 12 mois, 5 512 transactions ont été réalisées, soit 27 % de plus que l'année précédente.

Parmi les initiatives prévues, Walter Pacheco a assuré l'entrée en fonction du Marché boursier (MBA) en 2022.

Le responsable a donné cette information mercredi, par visioconférence, lors du Roadshow international pour la promotion du Programme de privatisation (Propriv), organisé par le ministère des Finances.

Le MBA, permet la négociation d'actions d'offres d'achat et de vente, résultant en un segment de marché dynamique, offrant aux investisseurs des opportunités d'investissement direct dans le capital social d'entreprises de référence dans le panorama national.

Ce volume pourrait augmenter dans les années à venir, avec les politiques adoptées par l'institution, selon le président du comité exécutif de Bodiva, Walter Pacheco.

Selon le responsable, la Bourse compte actuellement 23 banques commerciales (membres) et deux maisons de courtage, qui opèrent fondamentalement dans l'opérationnalisation des bons du Trésor (OT).

Les données publiées par Bodiva elle-même, plus tôt cette année, montrent qu'en 2020, 1,18 milliard de kwanzas avaient été échangés sur le marché boursier, soit 35% de plus qu'en 2019.

Au cours de cette période de 12 mois, 5 512 transactions ont été réalisées, soit 27 % de plus que l'année précédente.

Parmi les initiatives prévues, Walter Pacheco a assuré l'entrée en fonction du Marché boursier (MBA) en 2022.

Le responsable a donné cette information mercredi, par visioconférence, lors du Roadshow international pour la promotion du Programme de privatisation (Propriv), organisé par le ministère des Finances.

Le MBA, permet la négociation d'actions d'offres d'achat et de vente, résultant en un segment de marché dynamique, offrant aux investisseurs des opportunités d'investissement direct dans le capital social d'entreprises de référence dans le panorama national.