Catoca investit 5 millions USD pour la prospection souterraine

  • Lunda Norte : Vue partielle de la mine de diamants de Catoca
Dundo – La Société minière de Catoca a fait un investissement de cinq millions de dollars américains (plus de 3 milliards de kwanzas) pour le processus de prospection profonde de sa mine, actuellement exploitée à ciel ouvert, pour une future exploitation souterraine.

Se confiant à la presse, en marge de la réunion bilan du sous-secteur des diamants, le directeur général de la plus grande société diamantaire du pays, située dans la province de Lunda Sul, Benedito Manuel, a déclaré qu'il restait dix ans pour le déclin et/ou à atteindre la durée de vie de la mine, d'où la projection de l'exploration souterraine.  

Il a expliqué que les études géologiques et minières, menées de manière préliminaire, indiquaient qu'après 600 mètres de profondeur, ce qui représente la limite de l'exploitation à ciel ouvert, il y a encore des réserves de diamants dans la mine, d'où l'engagement de la société à poursuivre dans l'avenir avec un projet souterrain.

Il a ajouté que, du point de vue technologique et dans le respect de toutes les conditions de sécurité, l'exploitation minière de la mine de Catoca ne permet pas scientifiquement de continuer au-dessous de 600 mètres de profondeur et d'effectuer l’exploitation à ciel ouvert. 

Pour cette raison, a-t-il poursuivi, une entreprise a été récemment appelée et cinq millions de dollars américains ont été l’appliqués pour des travaux de forage des horizons profonds, à partir desquels on obtiendra  les données nécessaires pour mener une étude de faisabilité technico-économique financière pour la projection de la mine souterraine.

Concernant  la durée de vie utile de la mine, 25 ans, il a indiqué que, selon le rythme normal du travail projeté, l'exploitation à ciel ouvert prendrait plus de dix ans, mais, en raison  du Covid-19, il y a un certain ralentissement dans le processus d'exploration, permettant l'augmentation de trois ou quatre ans.

Avec 75 pour cent des diamants angolais, la Société minière de Catoca, formée par l'ENDIAMA (Angola), Alrosa (Russie) et Lev Leviev International – LLI (Chine), est aujourd'hui la quatrième plus grande mine du monde qu’exploitée à ciel ouvert.

Se confiant à la presse, en marge de la réunion bilan du sous-secteur des diamants, le directeur général de la plus grande société diamantaire du pays, située dans la province de Lunda Sul, Benedito Manuel, a déclaré qu'il restait dix ans pour le déclin et/ou à atteindre la durée de vie de la mine, d'où la projection de l'exploration souterraine.  

Il a expliqué que les études géologiques et minières, menées de manière préliminaire, indiquaient qu'après 600 mètres de profondeur, ce qui représente la limite de l'exploitation à ciel ouvert, il y a encore des réserves de diamants dans la mine, d'où l'engagement de la société à poursuivre dans l'avenir avec un projet souterrain.

Il a ajouté que, du point de vue technologique et dans le respect de toutes les conditions de sécurité, l'exploitation minière de la mine de Catoca ne permet pas scientifiquement de continuer au-dessous de 600 mètres de profondeur et d'effectuer l’exploitation à ciel ouvert. 

Pour cette raison, a-t-il poursuivi, une entreprise a été récemment appelée et cinq millions de dollars américains ont été l’appliqués pour des travaux de forage des horizons profonds, à partir desquels on obtiendra  les données nécessaires pour mener une étude de faisabilité technico-économique financière pour la projection de la mine souterraine.

Concernant  la durée de vie utile de la mine, 25 ans, il a indiqué que, selon le rythme normal du travail projeté, l'exploitation à ciel ouvert prendrait plus de dix ans, mais, en raison  du Covid-19, il y a un certain ralentissement dans le processus d'exploration, permettant l'augmentation de trois ou quatre ans.

Avec 75 pour cent des diamants angolais, la Société minière de Catoca, formée par l'ENDIAMA (Angola), Alrosa (Russie) et Lev Leviev International – LLI (Chine), est aujourd'hui la quatrième plus grande mine du monde qu’exploitée à ciel ouvert.