Le représentant du groupe Castel succombe à une crise cardiaque

  • Administrador-delegado do Grupo Castel em Angola, Philippe Frédéric
Luanda - Le directeur général du Groupe Castel, en Angola, Philippe Frédéric, est décédé, samedi soir (15), à Luanda, des suites d'une crise cardiaque, a appris l'ANGOP dimanche.

Le fait a été annoncé par la Direction dudit groupe et des partenaires angolais, dans une note diffusée à la presse.

De nationalité française, Philippe Frédéric est arrivé en Angola en 1986, a contribué au développement de l'industrie pétrolière angolaise, selon la note de condoléances à laquelle l'Angop a eu accès ce dimanche.

En 2009, il rejoint le groupe Castel en tant que directeur général d'entreprises en Angola, contribuant à l'évolution des activités de ce groupe, où il lance la mise en place de la ferme de production de maïs à Malanje.

"Il a pris la barre du groupe lors de crises successives, lors de la chute brutale du prix du pétrole et, plus récemment, lors de la lutte contre la pandémie Covid-19, sans jamais perdre son optimisme", lit-on dans le message de condoléances.

Dans un autre message, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Victor Fernandes, dit avoir appris, avec beaucoup de douleur, le décès du directeur général du groupe Castel Angola, Philippe Frédéric.

"Philippe a toujours été aux côtés des grandes et nobles causes de lutte pour le développement du secteur industriel, en particulier l'industrie des boissons, qui s'est toujours montrée un vaillant combattant", a déclaré le ministre.

Le ministre Victor Fernandes adresse, au nom du collectif des travailleurs et collaborateurs du ministère de l'Industrie et du Commerce, ses sentiments de profond regret à la famille endeuillée, aux amis et aux collègues du feu Philippe Frédéric.

Sur le sol angolais, Philippe Frédéric a également été président du Conseil fiscal de l'Association des Industries des boissons d'Angola (AIBA).

Le fait a été annoncé par la Direction dudit groupe et des partenaires angolais, dans une note diffusée à la presse.

De nationalité française, Philippe Frédéric est arrivé en Angola en 1986, a contribué au développement de l'industrie pétrolière angolaise, selon la note de condoléances à laquelle l'Angop a eu accès ce dimanche.

En 2009, il rejoint le groupe Castel en tant que directeur général d'entreprises en Angola, contribuant à l'évolution des activités de ce groupe, où il lance la mise en place de la ferme de production de maïs à Malanje.

"Il a pris la barre du groupe lors de crises successives, lors de la chute brutale du prix du pétrole et, plus récemment, lors de la lutte contre la pandémie Covid-19, sans jamais perdre son optimisme", lit-on dans le message de condoléances.

Dans un autre message, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Victor Fernandes, dit avoir appris, avec beaucoup de douleur, le décès du directeur général du groupe Castel Angola, Philippe Frédéric.

"Philippe a toujours été aux côtés des grandes et nobles causes de lutte pour le développement du secteur industriel, en particulier l'industrie des boissons, qui s'est toujours montrée un vaillant combattant", a déclaré le ministre.

Le ministre Victor Fernandes adresse, au nom du collectif des travailleurs et collaborateurs du ministère de l'Industrie et du Commerce, ses sentiments de profond regret à la famille endeuillée, aux amis et aux collègues du feu Philippe Frédéric.

Sur le sol angolais, Philippe Frédéric a également été président du Conseil fiscal de l'Association des Industries des boissons d'Angola (AIBA).