Les hommes d'affaires de  Benguela  plaident pour le paiement de la dette publique

Benguela - L'alliance des entreprises de Benguela a demandé samedi, dans la municipalité de Baia-Farta, d’accélérer le processus de paiement de la dette publique.

La demande, formulée lors de la réunion que le Président de la République, João Lourenço, a tenue avec la classe des affaires, se réfère aux services fournis dans les différents secteurs d'activité dans la période entre 2017 et 2020 au niveau de la province de Benguela.

L'homme d'affaires Adérito Areias, président de l’Alliance des entreprises à Benguela, a souligné que le paiement de la dette publique était une préoccupation, afin de soulager la trésorerie et de relancer l'activité et la consommation locale.

Selon lui, les entreprises veulent renouer les relations avec l'administration générale des impôts.

D’autre part, il a exprimé la nécessité de voir se concrétiser le financement du Programme d'Appui au Crédit (PAC), liés aux coopératives de femmes et de jeunes, face aux obstacles créés par les banques commerciales locales.

Le représentant des hommes d'affaires de Benguela a également profité de l'occasion pour suggérer à l'exécutif, la facilitation du financement pour l'acquisition de moyens de transport de marchandises et de véhicules frigorifiques jusqu'à cinq tonnes.

Selon Adérito Areias, ces véhicules visent à garantir le transport des  produits de la campagne vers la ville, en vue de renforcer la sécurité alimentaire de la population dans  la province.

L’ouverture de plus de trous pour l’approvisionnement en eau à la population rurale fait partie des préoccupations présentées au Président de la République.

La demande, formulée lors de la réunion que le Président de la République, João Lourenço, a tenue avec la classe des affaires, se réfère aux services fournis dans les différents secteurs d'activité dans la période entre 2017 et 2020 au niveau de la province de Benguela.

L'homme d'affaires Adérito Areias, président de l’Alliance des entreprises à Benguela, a souligné que le paiement de la dette publique était une préoccupation, afin de soulager la trésorerie et de relancer l'activité et la consommation locale.

Selon lui, les entreprises veulent renouer les relations avec l'administration générale des impôts.

D’autre part, il a exprimé la nécessité de voir se concrétiser le financement du Programme d'Appui au Crédit (PAC), liés aux coopératives de femmes et de jeunes, face aux obstacles créés par les banques commerciales locales.

Le représentant des hommes d'affaires de Benguela a également profité de l'occasion pour suggérer à l'exécutif, la facilitation du financement pour l'acquisition de moyens de transport de marchandises et de véhicules frigorifiques jusqu'à cinq tonnes.

Selon Adérito Areias, ces véhicules visent à garantir le transport des  produits de la campagne vers la ville, en vue de renforcer la sécurité alimentaire de la population dans  la province.

L’ouverture de plus de trous pour l’approvisionnement en eau à la population rurale fait partie des préoccupations présentées au Président de la République.