L’ENI présente son rapport d'activité au Mirempet

Luanda - La compagnie pétrolière italienne ENI a présenté mercredi au ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz (Mirempet), Diamantino Azevedo, un rapport sur sa participation au projet d'expansion de la raffinerie de Luanda.

Lors de la réunion avec le titulaire du Mirempet, l’ENI, représentée par le président pour l'Afrique subsaharienne, Lorenzo Fiorilli, s'est également adressée au nouveau consortium gazier pour la fourniture d'énergie au projet Angola LNG et à d'autres pour l'utilisation du gaz.

Un communiqué de presse parvenu jeudi à l’Angop indique que le consortium gazier, formé par ENI, Sonangol Pesquisa e Produção, BP, Chevron et Total, est dans la phase finale des discussions et devrait démarrer au milieu de 2021.

Avec la matérialisation de ce consortium, la production de ressources gazières non associées dans les blocs 15/14 et 2/15 est attendue.

Lors de cette réunion, un projet photovoltaïque a également été abordé à Caraculo, province de Namibe, où l'installation d'une centrale photovoltaïque (énergie solaire) est prévue, en partenariat avec la Sonangol.

L'occasion a été saisie pour présenter le programme de travail du bloc 15/06 pour 2021, avec un accent sur le forage de trois puits d'exploration, l'acquisition sismique et le forage de puits de développement dans le champ Mpuni.

De même, le moment a servi à évaluer le résultat des projets de durabilité développés par la compagnie pétrolière italienne en Angola, en mettant l'accent sur ceux d'accès à l'énergie et à l'eau, le développement agricole, la santé, l'éducation et la formation des professionnels de la santé.

Lors de la réunion avec le titulaire du Mirempet, l’ENI, représentée par le président pour l'Afrique subsaharienne, Lorenzo Fiorilli, s'est également adressée au nouveau consortium gazier pour la fourniture d'énergie au projet Angola LNG et à d'autres pour l'utilisation du gaz.

Un communiqué de presse parvenu jeudi à l’Angop indique que le consortium gazier, formé par ENI, Sonangol Pesquisa e Produção, BP, Chevron et Total, est dans la phase finale des discussions et devrait démarrer au milieu de 2021.

Avec la matérialisation de ce consortium, la production de ressources gazières non associées dans les blocs 15/14 et 2/15 est attendue.

Lors de cette réunion, un projet photovoltaïque a également été abordé à Caraculo, province de Namibe, où l'installation d'une centrale photovoltaïque (énergie solaire) est prévue, en partenariat avec la Sonangol.

L'occasion a été saisie pour présenter le programme de travail du bloc 15/06 pour 2021, avec un accent sur le forage de trois puits d'exploration, l'acquisition sismique et le forage de puits de développement dans le champ Mpuni.

De même, le moment a servi à évaluer le résultat des projets de durabilité développés par la compagnie pétrolière italienne en Angola, en mettant l'accent sur ceux d'accès à l'énergie et à l'eau, le développement agricole, la santé, l'éducation et la formation des professionnels de la santé.