Le Gouvernement annonce un appel d'offres pour une «filière de valorisation des déchets»

  • Le ministre de l'Économie et du Plan, Sérgio dos Santos
Luanda - Le Gouvernement angolais a annoncé lundi la réalisation d'un concours pour les entrepreneurs nationaux et étrangers qui souhaitent investir dans la «filière de traitement et de valorisation des déchets» dans la province de Luanda.

Selon le ministre de l'Économie et du Plan, Sérgio dos Santos, qui s'exprimait lors de l'annonce des initiatives visant à promouvoir les projets économiques dans la capitale du pays, à cette fin, les entrepreneurs nationaux et étrangers doivent formaliser les propositions, individuellement ou en un régime de consortium.

Une étude réalisée par ce portefeuille estime que dans la province de Luanda, environ 3,3 millions de tonnes de déchets sont produites par an, 45% de cette production ayant le potentiel d'être réutilisée comme matière première pour l'industrie, 35% comme engrais et les 20% restants pourraient être utilisés pour la production d'énergie.

Sérgio dos Santos a déclaré qu'il s'agissait de trois initiatives, la première opportunité d'investissement étant dans la décharge de Mulenvos, dont l'intention est de recevoir des propositions de partenariat public-privé pour sa requalification et sa transformation en un centre de valorisation des déchets pouvant générer des matières premières, engrais et énergie.

"Tous les investisseurs nationaux et étrangers intéressés peuvent participer aux procédures d'appel d'offres qui seront lancées sur la plateforme électronique du Service national des marchés publics, à partir du 30 avril 2021", a-t-il souligné.

Selon le ministre, la deuxième opportunité d'investissement est le «Développement commercial du secteur productif pour la valorisation des déchets solides», dans la province de Luanda.

Le gouvernant a aussi fait savoir que la troisième opportunité réside dans «l'investissement et la mise à niveau technologique des industries» afin qu'elles puissent consommer des matières premières issues de déchets provenant de la province de Luanda, ainsi que dans le financement des industries qui ont l'intention d'acheter des matières premières d'origine à déchets de la province de Luanda.

 

Selon le ministre de l'Économie et du Plan, Sérgio dos Santos, qui s'exprimait lors de l'annonce des initiatives visant à promouvoir les projets économiques dans la capitale du pays, à cette fin, les entrepreneurs nationaux et étrangers doivent formaliser les propositions, individuellement ou en un régime de consortium.

Une étude réalisée par ce portefeuille estime que dans la province de Luanda, environ 3,3 millions de tonnes de déchets sont produites par an, 45% de cette production ayant le potentiel d'être réutilisée comme matière première pour l'industrie, 35% comme engrais et les 20% restants pourraient être utilisés pour la production d'énergie.

Sérgio dos Santos a déclaré qu'il s'agissait de trois initiatives, la première opportunité d'investissement étant dans la décharge de Mulenvos, dont l'intention est de recevoir des propositions de partenariat public-privé pour sa requalification et sa transformation en un centre de valorisation des déchets pouvant générer des matières premières, engrais et énergie.

"Tous les investisseurs nationaux et étrangers intéressés peuvent participer aux procédures d'appel d'offres qui seront lancées sur la plateforme électronique du Service national des marchés publics, à partir du 30 avril 2021", a-t-il souligné.

Selon le ministre, la deuxième opportunité d'investissement est le «Développement commercial du secteur productif pour la valorisation des déchets solides», dans la province de Luanda.

Le gouvernant a aussi fait savoir que la troisième opportunité réside dans «l'investissement et la mise à niveau technologique des industries» afin qu'elles puissent consommer des matières premières issues de déchets provenant de la province de Luanda, ainsi que dans le financement des industries qui ont l'intention d'acheter des matières premières d'origine à déchets de la province de Luanda.