L’AIA mobilise des microcrédits pour l'agriculture familiale

  • Grande parte dos camponeses e agricultores ainda usam enxadas e arado puxado pelo boi
Lubango (Angola) - Une centaine de petits producteurs de la province de Huíla liés à l'agriculture familiale bénéficieront, dès janvier de l'année prochaine, d'un financement, destiné à l'achat de moyens de travail dans le champ.

Les valeurs vont de 50 mille à 7 millions de kwanzas, montant mobilisé par l'Association industrielle d'Angola (AIA).

Le financement est destiné à l'achat de kits pour la production de blocs de ciment, motoculteurs, motopompes, batteuses à maïs, moulins à maïs, manioc et blé, décortiqueuses de blé, café et riz, matériel pour la vente de produits frais et pour la pêche artisanale.

Le délégué de l'AIA à Huíla, Francisco Bayua Chocolate, dans des déclarations à l'Angop, a souligné que l'idée découle de l'accord que la direction du ProperAngola, dirigé par l'AIA, a avec la Banque nationale, pour l'attribution de petits financements en vue de l'acquisition de ces moyens ou des semences.

Il a souligné que l'accès à celui-ci ne nécessite que des documents personnels, un compte bancaire et la garantie de la coopérative ou de l'association à laquelle l'intéressé fait partie.

Les inscriptions pour l'octroi du financement sont déjà en cours et prendront fin le 31 décembre de l'année en cours, de sorte que le mois suivant, le financement commencera à être accordé aux agriculteurs, qui bénéficieront d'un délai de grâce de six mois pour l'échéance du crédit.

Bien qu'il n'ait pas avancé la valeur globale du financement, il a admis que l'adhésion des agriculteurs est encore timide, car elle est due à la vulnérabilité et aux incertitudes que présente le secteur agricole.

Au moins 605.304 hectares remplissent la campagne agricole actuelle dans la province de Huíla, soit plus 184.961 hectares par rapport à la campagne précédente, un processus impliquant 314.604 familles.

Les valeurs vont de 50 mille à 7 millions de kwanzas, montant mobilisé par l'Association industrielle d'Angola (AIA).

Le financement est destiné à l'achat de kits pour la production de blocs de ciment, motoculteurs, motopompes, batteuses à maïs, moulins à maïs, manioc et blé, décortiqueuses de blé, café et riz, matériel pour la vente de produits frais et pour la pêche artisanale.

Le délégué de l'AIA à Huíla, Francisco Bayua Chocolate, dans des déclarations à l'Angop, a souligné que l'idée découle de l'accord que la direction du ProperAngola, dirigé par l'AIA, a avec la Banque nationale, pour l'attribution de petits financements en vue de l'acquisition de ces moyens ou des semences.

Il a souligné que l'accès à celui-ci ne nécessite que des documents personnels, un compte bancaire et la garantie de la coopérative ou de l'association à laquelle l'intéressé fait partie.

Les inscriptions pour l'octroi du financement sont déjà en cours et prendront fin le 31 décembre de l'année en cours, de sorte que le mois suivant, le financement commencera à être accordé aux agriculteurs, qui bénéficieront d'un délai de grâce de six mois pour l'échéance du crédit.

Bien qu'il n'ait pas avancé la valeur globale du financement, il a admis que l'adhésion des agriculteurs est encore timide, car elle est due à la vulnérabilité et aux incertitudes que présente le secteur agricole.

Au moins 605.304 hectares remplissent la campagne agricole actuelle dans la province de Huíla, soit plus 184.961 hectares par rapport à la campagne précédente, un processus impliquant 314.604 familles.