L'UE octroie 38 millions de dollars US pour stimuler l'agriculture en Angola

  • Preparação da terra para prática da agricultura na província da Huíla
Lubango - Trente mille familles paysannes des provinces de Huíla et Cuanza Sul bénéficieront du financement de 38 millions USD, mis à disposition par l'Union européenne, lors de la campagne agricole 2020/21.

L'argent a été mis à disposition pour la mise en œuvre du projet d'agriculture familiale et de commercialisation (SAMAP), impliquant 25 000 familles dans la province de Huíla et 5 000 à Cuanza Sul.

Ce montant, fourni par le biais du Fonds international de développement (FIDA), est utilisé pour l'achat de fraises, de haricots, de maïs et d’autres graines, ainsi que d'engrais, d'outils de travail.

S'adressant à l'ANGOP lundi, le directeur national de l'Institut de développement agraire (IDA), David Tunga, a déclaré que dans la province de Huíla, cent tonnes de semences de maïs avaient déjà été achetées, 700 d'engrais NPK 12-24-12, 180 de sulfate et d'ammonium et un nombre égal d'urée.

Il a admis que la quantité distribuée était encore insuffisante pour mettre en œuvre le programme de développement agricole, en raison de la situation économique et financière mondiale, désormais aggravée par la pandémie de covid-19, mais estime que le montant peut être essentiel.

Il a ajouté que l'IDA travaillait à l'autonomisation des communautés, par le biais des écoles de campagne, un espace où les producteurs découvrent diverses techniques de culture.

Le responsable a rappelé que le gouvernement avait récemment approuvé le programme d'accélération de l'agriculture familiale et de la pêche, qui comprend des ressources d'environ 154 milliards de kwanzas, visant à aider les familles paysannes du pays.

Il a fait savoir que le même montant avait permis d’acheter 60 000 charrues, afin que les paysans puissent produire à grande échelle et réduire la faim et la pauvreté.

Le projet SAMAP, qui en est à sa troisième année d’exécution, est appliqué dans dix des 18 provinces d’Angola.

L'argent a été mis à disposition pour la mise en œuvre du projet d'agriculture familiale et de commercialisation (SAMAP), impliquant 25 000 familles dans la province de Huíla et 5 000 à Cuanza Sul.

Ce montant, fourni par le biais du Fonds international de développement (FIDA), est utilisé pour l'achat de fraises, de haricots, de maïs et d’autres graines, ainsi que d'engrais, d'outils de travail.

S'adressant à l'ANGOP lundi, le directeur national de l'Institut de développement agraire (IDA), David Tunga, a déclaré que dans la province de Huíla, cent tonnes de semences de maïs avaient déjà été achetées, 700 d'engrais NPK 12-24-12, 180 de sulfate et d'ammonium et un nombre égal d'urée.

Il a admis que la quantité distribuée était encore insuffisante pour mettre en œuvre le programme de développement agricole, en raison de la situation économique et financière mondiale, désormais aggravée par la pandémie de covid-19, mais estime que le montant peut être essentiel.

Il a ajouté que l'IDA travaillait à l'autonomisation des communautés, par le biais des écoles de campagne, un espace où les producteurs découvrent diverses techniques de culture.

Le responsable a rappelé que le gouvernement avait récemment approuvé le programme d'accélération de l'agriculture familiale et de la pêche, qui comprend des ressources d'environ 154 milliards de kwanzas, visant à aider les familles paysannes du pays.

Il a fait savoir que le même montant avait permis d’acheter 60 000 charrues, afin que les paysans puissent produire à grande échelle et réduire la faim et la pauvreté.

Le projet SAMAP, qui en est à sa troisième année d’exécution, est appliqué dans dix des 18 provinces d’Angola.