L’IGAPE commence à vendre 16 usines dans la ZEE

  • L'État a déjà privatisé 39 sociétés d'actifs depuis la mise en place du Propriv
Luanda - L'Institut de gestion des actifs et Participations de l'État (IGAPE) a ouvert, lundi 23 août, la troisième phase de l'appel d'offres public pour la privatisation de 16 usines, situées dans la zone économique spéciale (ZEE).

Pour la 3ème phase, la vente des industries Indupame, Induplastic, Indutubo, Infer, Mateléctrica, Ninhoflex, Btmt, Fundinar, Inducabos, Indugalv, Indulouças, Indumassas et Angolacabos est prévue.

L’acte s'inscrit dans le cadre du Programme de privatisation (Propriv 2019-2022), tel qu'approuvé par l'arrêté présidentiel n°92/21, du 11 juin.

La privatisation des 16 unités industrielles, sous la gestion de la Sonangol Investimentos Industriais (SIIND), situées dans la zone économique spéciale de Luanda-Bengo, se fera par appel d'offres public, sous forme de vente d'actifs, ouverte aux investisseurs nationaux et étrangers, qui doivent déposer leur dossier auprès de l'IGAPE, jusqu'au 23 octobre 2021.

Actuellement, 39 actifs et sociétés ont été privatisés et 162 unités restent à privatiser. De ce nombre, 100 sont actifs avec des activités paralysées, dont 50 dans la zone économique spéciale.

Le Programme de Privatisation devrait prendre fin en 2022 et devrait couvrir le plus grand nombre d'entreprises dans les meilleures conditions possibles.

L'objectif du gouvernement angolais est de transférer une partie fondamentale de l'activité économique à la sphère privée, étant donné que ce secteur dispose de meilleures conditions pour garantir l'efficacité de ces unités commerciales et, de cette manière, augmenter l'efficacité de l'économie dans son ensemble.

Pour la 3ème phase, la vente des industries Indupame, Induplastic, Indutubo, Infer, Mateléctrica, Ninhoflex, Btmt, Fundinar, Inducabos, Indugalv, Indulouças, Indumassas et Angolacabos est prévue.

L’acte s'inscrit dans le cadre du Programme de privatisation (Propriv 2019-2022), tel qu'approuvé par l'arrêté présidentiel n°92/21, du 11 juin.

La privatisation des 16 unités industrielles, sous la gestion de la Sonangol Investimentos Industriais (SIIND), situées dans la zone économique spéciale de Luanda-Bengo, se fera par appel d'offres public, sous forme de vente d'actifs, ouverte aux investisseurs nationaux et étrangers, qui doivent déposer leur dossier auprès de l'IGAPE, jusqu'au 23 octobre 2021.

Actuellement, 39 actifs et sociétés ont été privatisés et 162 unités restent à privatiser. De ce nombre, 100 sont actifs avec des activités paralysées, dont 50 dans la zone économique spéciale.

Le Programme de Privatisation devrait prendre fin en 2022 et devrait couvrir le plus grand nombre d'entreprises dans les meilleures conditions possibles.

L'objectif du gouvernement angolais est de transférer une partie fondamentale de l'activité économique à la sphère privée, étant donné que ce secteur dispose de meilleures conditions pour garantir l'efficacité de ces unités commerciales et, de cette manière, augmenter l'efficacité de l'économie dans son ensemble.