Les dirigeants des coopératives de Luanda et Malanje commencent leur formation

  • Agricultores aumentam áreas de produção através de trabalho mecanizado
Luanda - Quarante dirigeants de 20 coopératives des provinces de Luanda et Malanje ont commencé à être formés, lundi, simultanément dans leurs localités respectives, en vue de leur modernisation.

L'initiative, d'une durée de cinq jours, est du ministère de l'Économie et de la Planification, avec la collaboration de l'Institut national d’appui aux petites et moyennes entreprises (INAPEM).

Dans la capitale du pays, l'action de formation qui se déroule à la Maison de la Jeunesse, dans la municipalité de Viana, jusqu'au 21, a été ouverte par la cheffe de département de développement, promotion et capacitation entrepreneuriale de l’INAPEM, Ana Celeste.

A l'occasion, la responsable a dit que le Projet de modernisation de la gestion coopérative (PROMOVE) vise à renforcer la structure juridique et réglementaire des coopératives à compétence, ainsi que l'interaction entre les clients et les banques.

Elle a en revanche informé que ce projet s'inscrit dans le Programme d'Appui à la Production et Diversification des Exportations et de Substitution des Importations (PRODESI), préparé en 2018 par le Ministère de l'Economie et de la Planification.

Cependant, elle a précisé que le «Promove» vise essentiellement à stimuler la croissance et le développement des micros, petites et moyennes entreprises, à réduire la dépendance au pétrole et à tirer parti de l’économie nationale.

Parallèlement, dans une communication par vidéo, le PCA de l'INAPEM, Arnito Agostinho, a invité les participants de cette action de formation à emprunter cette voie de modernisation des coopératives pour le dialogue et l'interaction avec les parties intéressées.

Le gestionnaire de l'INAPEM a également indiqué que le projet de modernisation de la gestion coopérative comporte deux domaines d'activité, notamment la construction et la mise à disposition d'annuaires coopératifs pour les promouvoir auprès de ses clients.

Le projet s'inscrit également dans le cadre de la formation (en management) de ses dirigeants, afin d'en faire des agents économiques plus productifs avec une plus grande capacité de croissance.

Elle a cependant précisé que cette formation vise à développer des coopératives avec des unités économiques, y compris des domaines de croissance tels que la comptabilité, la gestion du personnel, la gestion opérationnelle, le marketing et la communication et le droit des coopératives.

Une formation en personne sera également dispensée aux gestionnaires des 150 coopératives des secteurs de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche et éventuellement des transports et autres services inclus dans le programme de financement mis en place avec la Banque de Développement d’Angola (BDA).

Participent au cours à Luanda: les coopératives Twenza Monzo, Pêche artisanale, les jeunes de Barra do Bengo, Pour le développement de l'agriculture et de la pêche, Kilamba Kiaxi Limitada, les anciens poissonniers en gros de Roque, Comboio em Moviumento, Baixa Mujia Dois, Agro Pecunárias Fumeca , Kiauba Ngassaquidila, Brave Artisanal Fisheries RL et l’agro-élevage Ilian Ngola Kalengue.

La formation s'étendra dans tout le pays, avec Luanda et Malanje comme points de départ.

L'INAPEM est une institution publique qui gère les actions qui font partie du PRODESI et qui passent par le conseil, l'assistance technique et la formation entrepreneuriale pour les micros, petites et grandes entreprises et coopératives.

L'initiative, d'une durée de cinq jours, est du ministère de l'Économie et de la Planification, avec la collaboration de l'Institut national d’appui aux petites et moyennes entreprises (INAPEM).

Dans la capitale du pays, l'action de formation qui se déroule à la Maison de la Jeunesse, dans la municipalité de Viana, jusqu'au 21, a été ouverte par la cheffe de département de développement, promotion et capacitation entrepreneuriale de l’INAPEM, Ana Celeste.

A l'occasion, la responsable a dit que le Projet de modernisation de la gestion coopérative (PROMOVE) vise à renforcer la structure juridique et réglementaire des coopératives à compétence, ainsi que l'interaction entre les clients et les banques.

Elle a en revanche informé que ce projet s'inscrit dans le Programme d'Appui à la Production et Diversification des Exportations et de Substitution des Importations (PRODESI), préparé en 2018 par le Ministère de l'Economie et de la Planification.

Cependant, elle a précisé que le «Promove» vise essentiellement à stimuler la croissance et le développement des micros, petites et moyennes entreprises, à réduire la dépendance au pétrole et à tirer parti de l’économie nationale.

Parallèlement, dans une communication par vidéo, le PCA de l'INAPEM, Arnito Agostinho, a invité les participants de cette action de formation à emprunter cette voie de modernisation des coopératives pour le dialogue et l'interaction avec les parties intéressées.

Le gestionnaire de l'INAPEM a également indiqué que le projet de modernisation de la gestion coopérative comporte deux domaines d'activité, notamment la construction et la mise à disposition d'annuaires coopératifs pour les promouvoir auprès de ses clients.

Le projet s'inscrit également dans le cadre de la formation (en management) de ses dirigeants, afin d'en faire des agents économiques plus productifs avec une plus grande capacité de croissance.

Elle a cependant précisé que cette formation vise à développer des coopératives avec des unités économiques, y compris des domaines de croissance tels que la comptabilité, la gestion du personnel, la gestion opérationnelle, le marketing et la communication et le droit des coopératives.

Une formation en personne sera également dispensée aux gestionnaires des 150 coopératives des secteurs de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche et éventuellement des transports et autres services inclus dans le programme de financement mis en place avec la Banque de Développement d’Angola (BDA).

Participent au cours à Luanda: les coopératives Twenza Monzo, Pêche artisanale, les jeunes de Barra do Bengo, Pour le développement de l'agriculture et de la pêche, Kilamba Kiaxi Limitada, les anciens poissonniers en gros de Roque, Comboio em Moviumento, Baixa Mujia Dois, Agro Pecunárias Fumeca , Kiauba Ngassaquidila, Brave Artisanal Fisheries RL et l’agro-élevage Ilian Ngola Kalengue.

La formation s'étendra dans tout le pays, avec Luanda et Malanje comme points de départ.

L'INAPEM est une institution publique qui gère les actions qui font partie du PRODESI et qui passent par le conseil, l'assistance technique et la formation entrepreneuriale pour les micros, petites et grandes entreprises et coopératives.