Lunhinga envisage une augmentation de  production des diamants

  • Diamants d'Angola
Dundo (Angola) – La société minière de Lunhinga, localisée à Luó, municipalité de Lucapa, province de Lunda Norte, prévoit une augmentation de la production de 12000 à 15000 carats de diamants, suite à une opération d’extension de la zone d'exploration.

C’est ce qu’a informé mardi, le président du Conseil de gestion de la mine, Adérito Gaspar, lorsqu’il s’exprimait à la presse, en marge de la réunion ordinaire de bilan du sous-secteur de diamants, dans la ville de Dundo, dirigée par le président du conseil d'administration de l'Endiama EP, Ganga Júnior.

Le gestionnaire a déclaré que la mine, dont la production a repris en juin de cette année, après le transfert de gestion, a réalisé, jusqu'à présent, un investissement de 4 millions de dollars en équipement, ce qui a permis, au cours des derniers six mois, une augmentation de production de 10000 à 12000 carats de diamants/mois.

Pour atteindre les objectifs préconisés, qui est de produire à partir de l’année prochaine 15000 carats de diamants/mois, la société envisage appliquer un investissement de plus de 8 millions de dollars, qui serviront pour de nouvelles études géologiques.

L’entreprise travaille également dans la mise en service de la deuxième usine de traitement pouvant produire 15 000 carats de diamants/mois, prévoyant une production annuelle de plus de 120 000 carats.

Au premier semestre de cette année, la mine a produit 51 000 carats de diamants, ce qui a généré une valeur de 15 millions de dollars en recettes brutes, chiffre qui pourrait considérablement augmenter compte tenu des investissements qui sont appliqués et de l'état actuel du marché du diamant. 

La société minière de Lunhinga a une concession de 275 kilomètres carrés, englobant les Kimberlites de Camaxia et Camagico, composée de deux partenaires: Endiama EP avec plus de 90 % des actions et Hiper Gest avec 6%, et compte 375 travailleurs, dont 358 nationaux et 17 expatriés.

C’est ce qu’a informé mardi, le président du Conseil de gestion de la mine, Adérito Gaspar, lorsqu’il s’exprimait à la presse, en marge de la réunion ordinaire de bilan du sous-secteur de diamants, dans la ville de Dundo, dirigée par le président du conseil d'administration de l'Endiama EP, Ganga Júnior.

Le gestionnaire a déclaré que la mine, dont la production a repris en juin de cette année, après le transfert de gestion, a réalisé, jusqu'à présent, un investissement de 4 millions de dollars en équipement, ce qui a permis, au cours des derniers six mois, une augmentation de production de 10000 à 12000 carats de diamants/mois.

Pour atteindre les objectifs préconisés, qui est de produire à partir de l’année prochaine 15000 carats de diamants/mois, la société envisage appliquer un investissement de plus de 8 millions de dollars, qui serviront pour de nouvelles études géologiques.

L’entreprise travaille également dans la mise en service de la deuxième usine de traitement pouvant produire 15 000 carats de diamants/mois, prévoyant une production annuelle de plus de 120 000 carats.

Au premier semestre de cette année, la mine a produit 51 000 carats de diamants, ce qui a généré une valeur de 15 millions de dollars en recettes brutes, chiffre qui pourrait considérablement augmenter compte tenu des investissements qui sont appliqués et de l'état actuel du marché du diamant. 

La société minière de Lunhinga a une concession de 275 kilomètres carrés, englobant les Kimberlites de Camaxia et Camagico, composée de deux partenaires: Endiama EP avec plus de 90 % des actions et Hiper Gest avec 6%, et compte 375 travailleurs, dont 358 nationaux et 17 expatriés.