Des mesures de suspension des droits de douane sur les denrées alimentaires déjà en vigueur

  • Interior de um supermercado
Luanda – Des mesures d'allègement des prix des produits de première nécessité largement consommés par la population, par le biais de la suspension des droits de douane, sont entrées en vigueur mardi (14), avec la publication, dans le Journal officiel, du Décret législatif présidentiel provisoire n° 1/21.

Ce diplôme juridique, en vigueur pour une période de 70 jours, dans tout l'Angola, explique que les mesures ont été approuvées en raison de la nécessité de défendre l'intérêt public afin d'atténuer l'impact des effets de la pandémie de Covid-19 sur les prix des produits de première nécessité largement consommés par les habitants.

Le document souligne également la nécessité de garantir l'accès aux denrées alimentaires de base, ainsi que le maintien du pouvoir d'achat des citoyens.

Selon le décret, la suspension du règlement et du paiement des droits de douane concerne l'importation de biens de consommation essentiels tels que le riz, le porc, la viande de bœuf sèche, la cuisse de poulet, le maïs, le lait en poudre et l'huile de cuisson.

Le diplôme juridique, auquel est jointe une liste avec des précisions sur les biens susvisés exonérés de droits de douane, soutient également que les mesures visent à augmenter la production nationale de biens essentiels largement consommés par les populations et à réduire le coût de leur importation.

Il souligne la nécessité d'augmenter le transport des denrées alimentaires entre la zone de production et le lieu de consommation sur tout le territoire national, en supprimant tous les obstacles administratifs dans le circuit d'acquisition et de distribution de ceux-ci.  

Ce diplôme juridique, en vigueur pour une période de 70 jours, dans tout l'Angola, explique que les mesures ont été approuvées en raison de la nécessité de défendre l'intérêt public afin d'atténuer l'impact des effets de la pandémie de Covid-19 sur les prix des produits de première nécessité largement consommés par les habitants.

Le document souligne également la nécessité de garantir l'accès aux denrées alimentaires de base, ainsi que le maintien du pouvoir d'achat des citoyens.

Selon le décret, la suspension du règlement et du paiement des droits de douane concerne l'importation de biens de consommation essentiels tels que le riz, le porc, la viande de bœuf sèche, la cuisse de poulet, le maïs, le lait en poudre et l'huile de cuisson.

Le diplôme juridique, auquel est jointe une liste avec des précisions sur les biens susvisés exonérés de droits de douane, soutient également que les mesures visent à augmenter la production nationale de biens essentiels largement consommés par les populations et à réduire le coût de leur importation.

Il souligne la nécessité d'augmenter le transport des denrées alimentaires entre la zone de production et le lieu de consommation sur tout le territoire national, en supprimant tous les obstacles administratifs dans le circuit d'acquisition et de distribution de ceux-ci.