L'Angola préside la réunion de l'OPEP

  • Une plateforme pétrolière
Luanda - Elu le 30 novembre 2020, le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Azevedo, participera, ce lundi 4 janvier, pour la première fois, à la réunion de l'OPEP, en tant que président de l'organisation.

Au cours de l'année qui s’est achevée, Diamantino Azevedo a occupé la vice-présidence tournante, poste auquel il a été élu le 6 décembre 2019.

La 25e réunion du Comité conjoint de suivi ministériel (JMMC) de l'OPEP +  se tiendra par visioconférence, à partir de Vienne (Autriche) et analysera, dans un premier temps, le rapport du Groupe technique sur l'évolution du marché mondial du pétrole, ses niveaux de conformité et ses perspectives pour les mois à venir.

Cependant, la 23e réunion de l'Organisation des pays d'exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires non-OPEP, signataires de la Déclaration de coopération (DoC2016), aura lieu ensuite.

À travers la DoC, signée en 2016 entre les membres de l'OPEP et 10 autres pays, les décisions de stabilisation du marché pétrolier ont été consensuelles lors d'une réunion de ce mécanisme (DoC).

Les réunions de ce lundi s'inscrivent dans le cadre des délibérations du 3 décembre 2020, qui déterminent la tenue de réunions mensuelles, à partir de janvier 2021, pour évaluer les conditions du marché du pétrole et décider de nouveaux ajustements de production.

Les pays membres de l'OPEP et les pays non OPEP ont décidé, lors de la dernière réunion de décembre, d'ajuster la production quotidienne de barils de pétrole, à partir de 2021, en fonction du comportement du marché international.

Selon les délibérations de la 12e réunion des ministres, les ajustements seront volontaires, de l'ordre de 0,5 mille barils / jour (mb / j), de 7,7 mb / j à 7,2 mb / j.

L'un des grands défis du ministre angolais, Diamantino Azevedo, durant son mandat à la présidence de l'OPEP, devrait certainement être de maintenir la stabilité du marché pétrolier, dont le prix ces derniers jours a oscillé entre 40 et 50 dollars.

Au cours de l'année qui s’est achevée, Diamantino Azevedo a occupé la vice-présidence tournante, poste auquel il a été élu le 6 décembre 2019.

La 25e réunion du Comité conjoint de suivi ministériel (JMMC) de l'OPEP +  se tiendra par visioconférence, à partir de Vienne (Autriche) et analysera, dans un premier temps, le rapport du Groupe technique sur l'évolution du marché mondial du pétrole, ses niveaux de conformité et ses perspectives pour les mois à venir.

Cependant, la 23e réunion de l'Organisation des pays d'exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires non-OPEP, signataires de la Déclaration de coopération (DoC2016), aura lieu ensuite.

À travers la DoC, signée en 2016 entre les membres de l'OPEP et 10 autres pays, les décisions de stabilisation du marché pétrolier ont été consensuelles lors d'une réunion de ce mécanisme (DoC).

Les réunions de ce lundi s'inscrivent dans le cadre des délibérations du 3 décembre 2020, qui déterminent la tenue de réunions mensuelles, à partir de janvier 2021, pour évaluer les conditions du marché du pétrole et décider de nouveaux ajustements de production.

Les pays membres de l'OPEP et les pays non OPEP ont décidé, lors de la dernière réunion de décembre, d'ajuster la production quotidienne de barils de pétrole, à partir de 2021, en fonction du comportement du marché international.

Selon les délibérations de la 12e réunion des ministres, les ajustements seront volontaires, de l'ordre de 0,5 mille barils / jour (mb / j), de 7,7 mb / j à 7,2 mb / j.

L'un des grands défis du ministre angolais, Diamantino Azevedo, durant son mandat à la présidence de l'OPEP, devrait certainement être de maintenir la stabilité du marché pétrolier, dont le prix ces derniers jours a oscillé entre 40 et 50 dollars.