Appel à une utilisation rationnelle des ressources minérales

  • Le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Pedro Azevedo
Lubango - L'Angola doit utiliser ses ressources minérales de manière plus rationnelle, respecter l'environnement et prendre en compte les communautés des zones minières, a défendu ce mardi, à Lubango (Huíla), le ministre des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz.

S'exprimait lors d'une réunion avec la communauté étudiante  de l'Université Mandume Ya Ndemofayo, pour saluer la Journée des travailleurs des mines, qui est  célébrée aujourd'hui, dont l'acte central a lieu à Huíla, Diamantino de Azevedo a défendu la nécessité d'éviter «l'extrémisme» dans l'exploitation de ressources, pour éviter de plus grands maux à l'avenir.

"Nous ne devons pas être des extrémistes, mais nous devons rechercher un équilibre, car la vie sur terre ne se fera pas et ne se fait pas sans ressources minérales", a-t-il prévenu.

A l'occasion, Diamantino de Azevedo a évoqué les projets en cours dans le secteur, comme le début de l'exploitation du manganèse à Malange, ainsi que le transfert du siège d'Endiama Mining et de la Fondation Brilhante à Dundo (Lunda Norte), les rapprochant aux opérations minières, afin d'être plus actifs dans les projets que le groupe exécute.

Par ailleurs, le ministre a réaffirmé la nécessité pour le pays d'augmenter sa capacité de polissage des diamants, actuellement fixée à seulement 1% du produit brut qu'il exploite.

Il a déclaré que ce scénario devrait être inversé, cette année même, avec l'ouverture du Pôle de polissage diamant de Saurimo.

S'exprimait lors d'une réunion avec la communauté étudiante  de l'Université Mandume Ya Ndemofayo, pour saluer la Journée des travailleurs des mines, qui est  célébrée aujourd'hui, dont l'acte central a lieu à Huíla, Diamantino de Azevedo a défendu la nécessité d'éviter «l'extrémisme» dans l'exploitation de ressources, pour éviter de plus grands maux à l'avenir.

"Nous ne devons pas être des extrémistes, mais nous devons rechercher un équilibre, car la vie sur terre ne se fera pas et ne se fait pas sans ressources minérales", a-t-il prévenu.

A l'occasion, Diamantino de Azevedo a évoqué les projets en cours dans le secteur, comme le début de l'exploitation du manganèse à Malange, ainsi que le transfert du siège d'Endiama Mining et de la Fondation Brilhante à Dundo (Lunda Norte), les rapprochant aux opérations minières, afin d'être plus actifs dans les projets que le groupe exécute.

Par ailleurs, le ministre a réaffirmé la nécessité pour le pays d'augmenter sa capacité de polissage des diamants, actuellement fixée à seulement 1% du produit brut qu'il exploite.

Il a déclaré que ce scénario devrait être inversé, cette année même, avec l'ouverture du Pôle de polissage diamant de Saurimo.