L’OGE 2021 au vote final à l’AN

  • Sessão Plenanria da Assembleia Nacional
Luanda - La proposition du Budget Général de l'Etat (OGE 2021) sera soumise, ce lundi 14, au vote global final lors de la 3ème réunion plénière extraordinaire de l'Assemblée nationale (AN).

La proposition de loi de l’OGE 2021 est à l'étude dans les commissions de spécialité de l'Assemblée nationale depuis le 29 novembre, après avoir été approuvée dans la généralité.

La proposition de loi de l’OGE 2021 prévoit des dépenses et des revenus estimés à 14,7 milliards de Kwanzas, ayant comme référence le prix du baril de pétrole de 39 USD.

Malgré les limites financières, le document programmatique apporte une augmentation de 9,9% par rapport à l'OGE révisé en exécution, le secteur social avec 39,5% et le secteur économique avec 15,5% étant les plus envisagés.

Dans ce document, l'Exécutif propose un budget pour la Santé de 841,5 milliards de Kwanzas (5,6%) et pour l'Education d'un billion neuf milliards de Kwanzas (6,83%).

Les deux secteurs ont un poids approximatif de 12,5% de l'OGE 2021.

Il prévoit également un taux d'inflation cumulé de 18,7% et un taux de croissance de 2,1% pour les produits non pétroliers.

La proposition de loi de l’OGE 2021 est à l'étude dans les commissions de spécialité de l'Assemblée nationale depuis le 29 novembre, après avoir été approuvée dans la généralité.

La proposition de loi de l’OGE 2021 prévoit des dépenses et des revenus estimés à 14,7 milliards de Kwanzas, ayant comme référence le prix du baril de pétrole de 39 USD.

Malgré les limites financières, le document programmatique apporte une augmentation de 9,9% par rapport à l'OGE révisé en exécution, le secteur social avec 39,5% et le secteur économique avec 15,5% étant les plus envisagés.

Dans ce document, l'Exécutif propose un budget pour la Santé de 841,5 milliards de Kwanzas (5,6%) et pour l'Education d'un billion neuf milliards de Kwanzas (6,83%).

Les deux secteurs ont un poids approximatif de 12,5% de l'OGE 2021.

Il prévoit également un taux d'inflation cumulé de 18,7% et un taux de croissance de 2,1% pour les produits non pétroliers.