L'OPEP décide d'augmenter sa production à partir de mai

  • Réunion de l'OPEP
Luanda - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés ont décidé, jeudi, d'augmenter progressivement la production de 350000 barils par jour (mb / j), en mai, comme l'une des conclusions de la 15e réunion des ministres de l’OPEP et non-OPEP.

Les participants à l'événement, qui a eu lieu par vidéoconférence sous la présidence du prince Abdul Aziz bin Salman, ministre saoudien de l'Energie, et la coprésidence, Alexander Novak, vice-premier ministre de la Fédération de Russie, s'attendent à une nouvelle augmentation en juin et plus de 441 mille barils par jour en juillet.

La réunion a approuvé l'ajustement des niveaux de production pour mai, juin et juillet 2021, en continuant à respecter le mécanisme convenu lors de la 12e réunion ministérielle OPEP et non-OPEP (décembre 2020) pour la tenue de rencontres mensuelles pour évaluer les conditions du marché et décider du niveau de production pour le mois suivant, chaque ajustement ne dépassant pas 0,5 mb / j.

Selon un document sur le sujet, lors du forum, les ministres ont accepté la demande de plusieurs pays qui n'ont pas encore finalisé leur compensation, pour une prolongation de la période, jusqu'à fin septembre 2021.

Les ministres ont convenu que les pays participants ayant des volumes surproduits en attente présenteront leurs plans de mise en œuvre de toute compensation nécessaire au Secrétariat de l'OPEP d'ici le 15 avril 2021.

Ils ont en outre noté que, depuis la réunion d'avril 2020, l'OPEP et les pays non membres de l'OPEP participant à la Déclaration de coopération (DoC) ont contribué à ajuster l'offre mondiale de pétrole à la baisse de 2,6 milliards de barils de pétrole à la fin de février 2021, ce qui a accéléré le rééquilibrage du marché pétrolier.

L'événement a salué la performance positive des pays participants, en raison de la conformité générale qui a atteint 115% en février 2021, renforçant la tendance à une conformité globale élevée des pays participants.

La prochaine réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) et des ministres de l'OPEP et non-OPEP est prévue pour le 28 avril de cette même année.

Les participants à l'événement, qui a eu lieu par vidéoconférence sous la présidence du prince Abdul Aziz bin Salman, ministre saoudien de l'Energie, et la coprésidence, Alexander Novak, vice-premier ministre de la Fédération de Russie, s'attendent à une nouvelle augmentation en juin et plus de 441 mille barils par jour en juillet.

La réunion a approuvé l'ajustement des niveaux de production pour mai, juin et juillet 2021, en continuant à respecter le mécanisme convenu lors de la 12e réunion ministérielle OPEP et non-OPEP (décembre 2020) pour la tenue de rencontres mensuelles pour évaluer les conditions du marché et décider du niveau de production pour le mois suivant, chaque ajustement ne dépassant pas 0,5 mb / j.

Selon un document sur le sujet, lors du forum, les ministres ont accepté la demande de plusieurs pays qui n'ont pas encore finalisé leur compensation, pour une prolongation de la période, jusqu'à fin septembre 2021.

Les ministres ont convenu que les pays participants ayant des volumes surproduits en attente présenteront leurs plans de mise en œuvre de toute compensation nécessaire au Secrétariat de l'OPEP d'ici le 15 avril 2021.

Ils ont en outre noté que, depuis la réunion d'avril 2020, l'OPEP et les pays non membres de l'OPEP participant à la Déclaration de coopération (DoC) ont contribué à ajuster l'offre mondiale de pétrole à la baisse de 2,6 milliards de barils de pétrole à la fin de février 2021, ce qui a accéléré le rééquilibrage du marché pétrolier.

L'événement a salué la performance positive des pays participants, en raison de la conformité générale qui a atteint 115% en février 2021, renforçant la tendance à une conformité globale élevée des pays participants.

La prochaine réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) et des ministres de l'OPEP et non-OPEP est prévue pour le 28 avril de cette même année.