L'opérateur américain promet plus de six mille emplois

  • Le président du comité exécutif d'Africell, Ziad Dalloul
Luanda - L'opérateur de téléphonie mobile américain Africell a promis mercredi de créer plus de six mille emplois en Angola avec son entrée sur le marché pays, qui est attendue pour le troisième trimestre de cette année, avec un montant de 300 millions de dollars.

Africell et l'Institut angolais des communications (INACOM) ont signé le même jour un contrat de concession pour la fourniture de services de communications électroniques.

Dans la loi, le président du comité exécutif d'Africell, Ziad Dalloul, a indiqué qu'ils apporteraient des services rapides et de qualité à l'Angola à bas prix, en mettant l'accent sur la santé, l'éducation et la télésanté.

L'opérateur américain existe depuis plus de vingt ans et l'Angola est le cinquième marché sur lequel le groupe Africell sera présent, après l'Ouganda, la Sierra Leone, la Gambie et la République démocratique du Congo, où il dispose d'une base de 12 millions de clients.

Africell et l'Institut angolais des communications (INACOM) ont signé le même jour un contrat de concession pour la fourniture de services de communications électroniques.

Dans la loi, le président du comité exécutif d'Africell, Ziad Dalloul, a indiqué qu'ils apporteraient des services rapides et de qualité à l'Angola à bas prix, en mettant l'accent sur la santé, l'éducation et la télésanté.

L'opérateur américain existe depuis plus de vingt ans et l'Angola est le cinquième marché sur lequel le groupe Africell sera présent, après l'Ouganda, la Sierra Leone, la Gambie et la République démocratique du Congo, où il dispose d'une base de 12 millions de clients.