Les produits "spéciaux" importés en vrac à partir d'aujourd'hui

  • La production du riz à Malanje
Luanda - Les nouvelles règles sur l’importation de produits, qui sera faite en vrac (Big Bags) jusqu'à au moins une tonne, sont entrées en vigueur ce mardi 15 juin, dans tout le pays, favorisant 15 produits.

Cette mesure fait partie du Décret exécutif 63/21, du 17 mars, qui établit le processus obligatoire d'emballage des produits de première nécessité, principalement du panier de base : le riz, le sucre, la farine de blé et de maïs, les haricots, le lait en poudre, l'huile alimentaire, l'alimentation animale, le sel, la semoule de maïs, les viandes de porc et de bœuf, les margarines et le savon, qui doivent être emballés en Angola.

 L'objectif est d'encourager la promotion de l'industrie de l'emballage et d’empaquetage des produits qui étaient importés sous forme de produits finis.

Pour ce processus, le ministère de l'Industrie et du Commerce compte sur le soutien des opérateurs/importateurs pour relever ce défi qui apportera de grands bénéfices au consommateur, qui disposera désormais d'une série de produits en quantités et des mesures plus adaptées à leur pouvoir d'achat.

Sans préjudice des règles du marché, selon le département ministériel précité, le présent arrêté prévoit, en son alinéa 2 de l'article 4, l'autorisation d'importer, en petits emballages, certains produits dans des cas bien particuliers.

Selon Ministère de l'Industrie et du Commerce, cette mesure de l'exécutif angolais permettra de générer des gains importants pour le pays et la population en général, car les produits seront importés à bons prix.

De plus, la mesure permettra l'émergence de nombreuses petites et moyennes industries d'emballage et de logistique, qui toutes généreront de nouveaux emplois.

Le Ministère de l'Industrie et du Commerce souligne également que la mesure présente de multiples avantages et aligne l'Angola sur les meilleures pratiques internationales en matière de Commerce et de Distribution.

Cette mesure fait partie du Décret exécutif 63/21, du 17 mars, qui établit le processus obligatoire d'emballage des produits de première nécessité, principalement du panier de base : le riz, le sucre, la farine de blé et de maïs, les haricots, le lait en poudre, l'huile alimentaire, l'alimentation animale, le sel, la semoule de maïs, les viandes de porc et de bœuf, les margarines et le savon, qui doivent être emballés en Angola.

 L'objectif est d'encourager la promotion de l'industrie de l'emballage et d’empaquetage des produits qui étaient importés sous forme de produits finis.

Pour ce processus, le ministère de l'Industrie et du Commerce compte sur le soutien des opérateurs/importateurs pour relever ce défi qui apportera de grands bénéfices au consommateur, qui disposera désormais d'une série de produits en quantités et des mesures plus adaptées à leur pouvoir d'achat.

Sans préjudice des règles du marché, selon le département ministériel précité, le présent arrêté prévoit, en son alinéa 2 de l'article 4, l'autorisation d'importer, en petits emballages, certains produits dans des cas bien particuliers.

Selon Ministère de l'Industrie et du Commerce, cette mesure de l'exécutif angolais permettra de générer des gains importants pour le pays et la population en général, car les produits seront importés à bons prix.

De plus, la mesure permettra l'émergence de nombreuses petites et moyennes industries d'emballage et de logistique, qui toutes généreront de nouveaux emplois.

Le Ministère de l'Industrie et du Commerce souligne également que la mesure présente de multiples avantages et aligne l'Angola sur les meilleures pratiques internationales en matière de Commerce et de Distribution.