Le revenu pétrolier atteint 633,7 millions de kwanzas en deux mois

  • Une plateforme pétrolière
Luanda - Au cours des deux premiers mois de 2021, les recettes fiscales pétrolières ont atteint 633 millions 744 mille 959 kwanzas, avec l'exportation de 71 millions 401 mille 182 barils de pétrole brut.

Selon les données de la Direction des impôts spéciaux (DTE) de l'Administration générale des impôts publiées sur le site officiel du ministère des Finances, auquel l'ANGOP a avait accès en février, les revenus s'élevaient à 331 millions 173 mille 992 kwanzas, avec l'exportation de 34 millions 664 mille 478 barils à un prix moyen de 55,79 $.

Par rapport au mois de janvier de la même année, les données compilées par l'ANGOP indiquent une augmentation des recettes fiscales pétrolières de l'ordre de 8,7%.

En janvier, les revenus pétroliers avaient atteint 302 millions 570 mille 967 kwanzas, période au cours de laquelle 36 millions 736 mille 704 barils de pétrole avaient été exportés, à un prix moyen de 49,62 dollars.

Selon les déclarations fiscales soumises à l'AGT par les entreprises, dont le Concessionnaire National - Agence Nationale du Pétrole, du Gaz et des Biocarburants (ANPG), la taxe sur les revenus pétroliers (IRP), sur la production de (IPP) et sur le pétrole transaction (ITP) ont été `la base de cette recettes.

Sur le total de la recette, au cours des deux mois (janvier et février), les valeurs du Concessionnaire National ANPG s'élevaient à 435 millions 81 mille 273 kwanzas.

Pour cette année, le budget général de l'État prévoit des revenus pétroliers de l'ordre de quatre milliards de kwanzas, avec le prix moyen du baril de brent à 39 USD.

Cependant, des données plus récentes publiées par le cabinet de conseil international Eaglestone Securities montrent que l'économie angolaise pourrait enregistrer un excédent de l'ordre de 3% du produit intérieur brut (PIB), dans un scénario de prix moyen du Brent atteignant 60 dollars le baril.

Ce scénario a été réalisé conformément au Budget Général de l’Etat 2021, avec un déficit de 2,2%, avec un prix moyen de 39 dollars. La part de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour l'Angola pourrait atteindre 1 million 319 mille de barils par jour de pétrole, d'ici la fin de 2021.

Le volume de production enregistré dans le Budget general de l’Etat est de 1 million 220 mille barils de pétrole brut.

Selon les données de la Direction des impôts spéciaux (DTE) de l'Administration générale des impôts publiées sur le site officiel du ministère des Finances, auquel l'ANGOP a avait accès en février, les revenus s'élevaient à 331 millions 173 mille 992 kwanzas, avec l'exportation de 34 millions 664 mille 478 barils à un prix moyen de 55,79 $.

Par rapport au mois de janvier de la même année, les données compilées par l'ANGOP indiquent une augmentation des recettes fiscales pétrolières de l'ordre de 8,7%.

En janvier, les revenus pétroliers avaient atteint 302 millions 570 mille 967 kwanzas, période au cours de laquelle 36 millions 736 mille 704 barils de pétrole avaient été exportés, à un prix moyen de 49,62 dollars.

Selon les déclarations fiscales soumises à l'AGT par les entreprises, dont le Concessionnaire National - Agence Nationale du Pétrole, du Gaz et des Biocarburants (ANPG), la taxe sur les revenus pétroliers (IRP), sur la production de (IPP) et sur le pétrole transaction (ITP) ont été `la base de cette recettes.

Sur le total de la recette, au cours des deux mois (janvier et février), les valeurs du Concessionnaire National ANPG s'élevaient à 435 millions 81 mille 273 kwanzas.

Pour cette année, le budget général de l'État prévoit des revenus pétroliers de l'ordre de quatre milliards de kwanzas, avec le prix moyen du baril de brent à 39 USD.

Cependant, des données plus récentes publiées par le cabinet de conseil international Eaglestone Securities montrent que l'économie angolaise pourrait enregistrer un excédent de l'ordre de 3% du produit intérieur brut (PIB), dans un scénario de prix moyen du Brent atteignant 60 dollars le baril.

Ce scénario a été réalisé conformément au Budget Général de l’Etat 2021, avec un déficit de 2,2%, avec un prix moyen de 39 dollars. La part de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour l'Angola pourrait atteindre 1 million 319 mille de barils par jour de pétrole, d'ici la fin de 2021.

Le volume de production enregistré dans le Budget general de l’Etat est de 1 million 220 mille barils de pétrole brut.