Permis d'exploration du bois suspendu à Cunene

  • Dumbo Mupei, chef de cabinet de l'Institut de développement forestier de Cunene
Ondjiva (Angola) - L'octroi de permis d'exploration aux sociétés forestières pour la période 2021, dans la province de Cunene, a été suspendu en raison des problèmes de changement climatique (sécheresse cyclique) affectant la région.

Selon la Loi fondamentale sur la foresterie et la faune sauvage, qui réglemente l'exercice des activités forestières en Angola, chaque année, la campagne forestière, qui se concentre sur l'abattage rationnel des arbres, devrait commencer le 1er mai et se terminer le 30 octobre, avec l'attribution de permis d'exploration avant le début de l'activité.

Dans une déclaration ce mardi à l'Angop, le chef de l'Institut de développement forestier de Cunene, Dumbo Mupei, a déclaré que sur les 22 entreprises qui ont concouru pour une licence dans la province, jusqu'à présent, aucune n'a été autorisée.

Il a indiqué que les demandes ont été envoyées au département central de Luanda, dont les processus ont été rejetés, en raison d'une directive spécifique pour la province de Cunene qui signale la non-licence de toute entreprise en raison du problème de sécheresse cyclique que la région fait face ces dernières années.

Il a expliqué que les licences et les contrats offrent une garantie et une stabilité au gouvernement et aux entrepreneurs du secteur forestier, en ce qui concerne le respect des normes et règles établies par la loi.

Cependant, il a soutenu que toute activité liée à l'exploitation des ressources forestières doit être réglementée, en raison de l'impact qu'elle a sur le changement climatique.

Dumbo Mupei a souligné qu'à Cunene, les zones d'exploitation forestière sont situées dans les municipalités de Namacunde, Cuanhama et Cuvelai.

Selon la Loi fondamentale sur la foresterie et la faune sauvage, qui réglemente l'exercice des activités forestières en Angola, chaque année, la campagne forestière, qui se concentre sur l'abattage rationnel des arbres, devrait commencer le 1er mai et se terminer le 30 octobre, avec l'attribution de permis d'exploration avant le début de l'activité.

Dans une déclaration ce mardi à l'Angop, le chef de l'Institut de développement forestier de Cunene, Dumbo Mupei, a déclaré que sur les 22 entreprises qui ont concouru pour une licence dans la province, jusqu'à présent, aucune n'a été autorisée.

Il a indiqué que les demandes ont été envoyées au département central de Luanda, dont les processus ont été rejetés, en raison d'une directive spécifique pour la province de Cunene qui signale la non-licence de toute entreprise en raison du problème de sécheresse cyclique que la région fait face ces dernières années.

Il a expliqué que les licences et les contrats offrent une garantie et une stabilité au gouvernement et aux entrepreneurs du secteur forestier, en ce qui concerne le respect des normes et règles établies par la loi.

Cependant, il a soutenu que toute activité liée à l'exploitation des ressources forestières doit être réglementée, en raison de l'impact qu'elle a sur le changement climatique.

Dumbo Mupei a souligné qu'à Cunene, les zones d'exploitation forestière sont situées dans les municipalités de Namacunde, Cuanhama et Cuvelai.