La vaccination couvre plus de 500 000 bovins

  • Campagne de vaccination du bétail de Caála
Lubango (Angola) – Cinq cent 79 mille 324 têtes de bétail ont été vaccinées de mars à ce jour, dans la province de Huíla, contre la fièvre charbonneuse hématique et symptomatique, la péripneumonie contagieuse et la dermatite nodulaire.

La campagne, menée par des techniciens du bureau provincial de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche, se déroule jusqu'en décembre et devrait atteindre 1 million 242 mille 073 têtes de bétail.

S'adressant à l'Angop, le chef du département provincial de l'élevage, Sambo Daniel, a informé que des médicaments contre les maladies de la peau sont également appliqués.

Selon la source, les travaux de vaccination se déroulent avec "beaucoup de contraintes", en raison du retard dans le versement des indemnités de déplacement à 200 techniciens, dont la dette est fixée à 54 millions de kwanzas, puisqu'ils n'ont pas été payés depuis mars.

Il a également souligné le manque de transport pour la mobilité des membres de la brigade dans les zones de vaccination, ainsi que le manque de logistique, pour assurer une meilleure qualité d'activité, ainsi que d'autres impasses.

Le responsable a ajouté que, dans certains cas, les membres de la brigade ont été soutenus logistiquement par les administrations municipales, une aide qui a été fondamentale pour ne pas paralyser l'activité.

On estime que la province de Huíla compte près de trois millions de têtes de bétail, étant celle qui a le plus grand troupeau du pays.

La campagne, menée par des techniciens du bureau provincial de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche, se déroule jusqu'en décembre et devrait atteindre 1 million 242 mille 073 têtes de bétail.

S'adressant à l'Angop, le chef du département provincial de l'élevage, Sambo Daniel, a informé que des médicaments contre les maladies de la peau sont également appliqués.

Selon la source, les travaux de vaccination se déroulent avec "beaucoup de contraintes", en raison du retard dans le versement des indemnités de déplacement à 200 techniciens, dont la dette est fixée à 54 millions de kwanzas, puisqu'ils n'ont pas été payés depuis mars.

Il a également souligné le manque de transport pour la mobilité des membres de la brigade dans les zones de vaccination, ainsi que le manque de logistique, pour assurer une meilleure qualité d'activité, ainsi que d'autres impasses.

Le responsable a ajouté que, dans certains cas, les membres de la brigade ont été soutenus logistiquement par les administrations municipales, une aide qui a été fondamentale pour ne pas paralyser l'activité.

On estime que la province de Huíla compte près de trois millions de têtes de bétail, étant celle qui a le plus grand troupeau du pays.