Benguela accueille la 4e réunion du Réseau universitaire de santé de la CPLP

  • Logo de la CPLP
Benguela (Angola) - La province de Benguela accueillera, du 25 au 27 novembre de cette année, la quatrième réunion du Réseau académique des sciences de santé (RACS) de la Lusophonie, a appris mardi l'ANGOP.

Cet événement, le premier du genre à se tenir en dehors du Portugal, rassemblera 43 établissements d'enseignement supérieur de langue portugaise qui dispensent des cours dans le domaine des sciences de santé.

Selon le président de la commission préparatoire de l'événement, Antero Moisés Nunguno, qui a dirigé la séance officielle de lancement de la réunion, plus de 10 sujets seront analysés lors du conclave, avec la participation d'experts de la communauté.

«La science, la technologie et la clinique en santé dans la lusophonie», «L'enseignement des sciences et technologies de la santé dans les pays lusophones», «La transversalité de la formation en sciences de la santé et la mobilité académique dans les cours de santé», seront quelques-uns des sujets en discussion.

Antero Nunguno, vice-président du RACS, a souligné que cette édition vise à promouvoir le réseau académique, principalement à travers l'échange et le développement de la coopération internationale, la recherche, le développement et l'innovation, ainsi que la mobilité académique internationale.

Le but de la réunion est de promouvoir et de faciliter les relations bilatérales et multilatérales entre les établissements d'enseignement supérieur et de recherche, ainsi que la diffusion internationale de la production scientifique et la formation de la  communauté.

Concernant le nombre réduit de membres du RACS, il a expliqué que l'institution avait été créée en 2016 et qu'en 2019, alors qu'on pensait élargir le nombre de membres, la pandémie du Covid est apparue.

Cet événement, le premier du genre à se tenir en dehors du Portugal, rassemblera 43 établissements d'enseignement supérieur de langue portugaise qui dispensent des cours dans le domaine des sciences de santé.

Selon le président de la commission préparatoire de l'événement, Antero Moisés Nunguno, qui a dirigé la séance officielle de lancement de la réunion, plus de 10 sujets seront analysés lors du conclave, avec la participation d'experts de la communauté.

«La science, la technologie et la clinique en santé dans la lusophonie», «L'enseignement des sciences et technologies de la santé dans les pays lusophones», «La transversalité de la formation en sciences de la santé et la mobilité académique dans les cours de santé», seront quelques-uns des sujets en discussion.

Antero Nunguno, vice-président du RACS, a souligné que cette édition vise à promouvoir le réseau académique, principalement à travers l'échange et le développement de la coopération internationale, la recherche, le développement et l'innovation, ainsi que la mobilité académique internationale.

Le but de la réunion est de promouvoir et de faciliter les relations bilatérales et multilatérales entre les établissements d'enseignement supérieur et de recherche, ainsi que la diffusion internationale de la production scientifique et la formation de la  communauté.

Concernant le nombre réduit de membres du RACS, il a expliqué que l'institution avait été créée en 2016 et qu'en 2019, alors qu'on pensait élargir le nombre de membres, la pandémie du Covid est apparue.