Une gouverneure appelle les enseignants à surmonter les obstacles pédagogiques

  • Gouverneure provinciale de Cunene, Gerdina Didalewa
Ondjiva (Angola) - La gouverneure provinciale de Cunene, Gerdina Didalelwa, a exhorté, mercredi, dans la commune de Calonga, à 197 kilomètres de la ville d'Ondjiva, les enseignants, à surmonter les barrières pédagogiques, pour améliorer les indicateurs pédagogiques.

S'exprimant lors de la cérémonie allusive à la Journée mondiale des enseignants, célébrée le 5 octobre, la gouvernante a souligné la formation continue des enseignants, la discipline, la disponibilité et l'esprit de prestation, comme une priorité pour atteindre la qualité souhaitée.

Selon la responsable, le contexte actuel exige de l'enseignant l'efficacité nécessaire, la capacité d'explorer les opportunités d'apprentissage, de guider et de former des compétences, afin de répondre aux transformations qui se produisent dans la société et
dans le monde.

Face à ce paradigme, a-t-elle ajouté, l'enseignant n'est plus le principal protagoniste et gestionnaire des connaissances, pour assumer le rôle de médiateur des connaissances et de guide de l'élève dans le processus d'apprentissage et dans la modélisation de valeurs et d'attitudes essentielles pour société.

Elle a rappelé que l'Exécutif angolais a l'éducation comme un droit constitutionnel qui doit être garanti à tous, à travers l'équité du système éducatif, l'éducation préscolaire, la qualité de l'enseignement primaire et le sous-système de formation des enseignants, la réforme du système d'administration et de gestion des écoles et des programmes.

À cet effet, l'Exécutif a déployé des efforts visant à conférer une dignité à la classe enseignante, en mettant l'accent sur l'approbation du Statut de la carrière enseignante, le texte sur la direction et de leadership, l'embauche de nouveaux enseignants et la formation continue des ressources humaines.

Gerdina Didalelwa a dit que le gouvernement est conscient que le secteur de l'éducation est confronté à des problèmes d'insuffisance de salles de classe et d'enseignants, en particulier dans les zones rurales.

Pour renverser la situation, il a indiqué que plusieurs projets sociaux sont en cours de construction, avec un accent particulier sur les travaux du PIIM, où 13 écoles sont en cours de construction, en plus de 28 complexes résidentiels pour les enseignants et les infirmiers.

S'exprimant lors de la cérémonie allusive à la Journée mondiale des enseignants, célébrée le 5 octobre, la gouvernante a souligné la formation continue des enseignants, la discipline, la disponibilité et l'esprit de prestation, comme une priorité pour atteindre la qualité souhaitée.

Selon la responsable, le contexte actuel exige de l'enseignant l'efficacité nécessaire, la capacité d'explorer les opportunités d'apprentissage, de guider et de former des compétences, afin de répondre aux transformations qui se produisent dans la société et
dans le monde.

Face à ce paradigme, a-t-elle ajouté, l'enseignant n'est plus le principal protagoniste et gestionnaire des connaissances, pour assumer le rôle de médiateur des connaissances et de guide de l'élève dans le processus d'apprentissage et dans la modélisation de valeurs et d'attitudes essentielles pour société.

Elle a rappelé que l'Exécutif angolais a l'éducation comme un droit constitutionnel qui doit être garanti à tous, à travers l'équité du système éducatif, l'éducation préscolaire, la qualité de l'enseignement primaire et le sous-système de formation des enseignants, la réforme du système d'administration et de gestion des écoles et des programmes.

À cet effet, l'Exécutif a déployé des efforts visant à conférer une dignité à la classe enseignante, en mettant l'accent sur l'approbation du Statut de la carrière enseignante, le texte sur la direction et de leadership, l'embauche de nouveaux enseignants et la formation continue des ressources humaines.

Gerdina Didalelwa a dit que le gouvernement est conscient que le secteur de l'éducation est confronté à des problèmes d'insuffisance de salles de classe et d'enseignants, en particulier dans les zones rurales.

Pour renverser la situation, il a indiqué que plusieurs projets sociaux sont en cours de construction, avec un accent particulier sur les travaux du PIIM, où 13 écoles sont en cours de construction, en plus de 28 complexes résidentiels pour les enseignants et les infirmiers.