L'Université de Luanda assume le cours de relations Extérieures

  • Ministra do Ensino Superior, Ciência, Tecnologia e Inovação, Maria do Rosário Teixeira de Alva Sequeira Bragança Sambo
Luanda – Les Ministères des Relations Extérieures (MIREX) et de l'Enseignement supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation (MESCTI) ont signé, jeudi, deux mémorandums dans le cadre de la mise en œuvre du cursus de fin d'études en relations internationales à l'Université de Luanda.

Les accords visent à transférer l'espace académique (professeurs, étudiants et contenu du programme) de l'ancien Institut supérieur des relations internationales du MIREX au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation et de transférer l'infrastructure académique de l'Académie diplomatique Venâncio de Moura (salles de classe, laboratoires et autres) à l'Université de Luanda.

Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Maria do Rosário Bragança, son secteur est disposé à travailler avec les différents ministères, en particulier ceux dans lesquels il existe une spécificité liée à la formation à différents niveaux, que ce soit au niveau du premier cycle ou du troisième cycle.

"C'est un exemple de la façon dont les ministères peuvent coopérer pour améliorer l'éducation, ainsi que dans la recherche scientifique afin que le pays soit de mieux en mieux représenté au niveau mondial", a-t-elle indiqué.

La ministre a souligné que ces deux instruments juridiques combinent des synergies afin que l'Angola bénéficie au niveau interne d'une meilleure qualité de formation du capital humain et de la recherche scientifique.

A son tour, le ministre des Relations Extérieures, Téte António, entend augmenter la productivité des activités dans le secteur diplomatique.

Téte António a dit que ce serait un pont important non seulement en termes d'espoir continu pour les étudiants inscrits mais aussi pour les générations futures.

Pour le ministre, ce moment a un sens positif en termes de spécialisation.

"L'Académie diplomatique se concentrera sur la spécialisation du personnel du MIREX et sur ceux qui embrasseront le secteur diplomatique", a-t-il souligné.

Pour le directeur de l'Académie diplomatique Venâncio de Moura, José Guerreiro Alves Primo, il s'agit d'une opportunité pour les étudiants qui suivent le cours à l'Institut des Relations Internationales de le conclure.

"L'Académie diplomatique se concentrera sur les cours de formation, de capacitation et de spécialisation des diplomates angolais", a-t-il conclu.

Les accords visent à transférer l'espace académique (professeurs, étudiants et contenu du programme) de l'ancien Institut supérieur des relations internationales du MIREX au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation et de transférer l'infrastructure académique de l'Académie diplomatique Venâncio de Moura (salles de classe, laboratoires et autres) à l'Université de Luanda.

Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Maria do Rosário Bragança, son secteur est disposé à travailler avec les différents ministères, en particulier ceux dans lesquels il existe une spécificité liée à la formation à différents niveaux, que ce soit au niveau du premier cycle ou du troisième cycle.

"C'est un exemple de la façon dont les ministères peuvent coopérer pour améliorer l'éducation, ainsi que dans la recherche scientifique afin que le pays soit de mieux en mieux représenté au niveau mondial", a-t-elle indiqué.

La ministre a souligné que ces deux instruments juridiques combinent des synergies afin que l'Angola bénéficie au niveau interne d'une meilleure qualité de formation du capital humain et de la recherche scientifique.

A son tour, le ministre des Relations Extérieures, Téte António, entend augmenter la productivité des activités dans le secteur diplomatique.

Téte António a dit que ce serait un pont important non seulement en termes d'espoir continu pour les étudiants inscrits mais aussi pour les générations futures.

Pour le ministre, ce moment a un sens positif en termes de spécialisation.

"L'Académie diplomatique se concentrera sur la spécialisation du personnel du MIREX et sur ceux qui embrasseront le secteur diplomatique", a-t-il souligné.

Pour le directeur de l'Académie diplomatique Venâncio de Moura, José Guerreiro Alves Primo, il s'agit d'une opportunité pour les étudiants qui suivent le cours à l'Institut des Relations Internationales de le conclure.

"L'Académie diplomatique se concentrera sur les cours de formation, de capacitation et de spécialisation des diplomates angolais", a-t-il conclu.