Jomo Fortunato augure une projection de l'histoire d'Angola

  • Jomo Fortunato, Ministro da Cultura Ambiente e Turismo durante a Inauguração do Arquivo Nacional de Angola
Luanda - Le ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Jomo Fortunato, a défendu, samedi, que l’Archive Nationale d'Angola (ANA) constitue un espace de référence pour la projection internationale de l'histoire du pays.

Jomo Fortunato, qui s'exprimait lors de l'inauguration du nouveau siège de l’Archive Nationale, a déclaré qu'une telle projection devrait être faite à travers les résultats des travaux de chercheurs respectés du monde entier.

"Nous sommes en présence d'une opportunité unique de procéder à la collecte de toute la documentation existante à l'extérieur du pays, créant un lien de fonctionnalité organique entre l'ANA et d'autres institutions similaires prestigieuses, qui préservent les documents de et sur l'Angola", a indiqué le ministre.

Il a souligné qu'il ne doutait pas que l'institution rendra fiers tous les Angolais, en tant qu'instance qui coordonnera la politique nationale des archives, dans leur validation, la collecte, la classification et la diffusion de toute une collection d'une valeur économique singulière.

Avec l'inauguration du bâtiment, il a souligné que le pays franchira une étape importante dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales, dans un espace où se trouvent des documents datant du XVIe siècle.

Selon le ministre, le nouveau bâtiment permettra un meilleur logement de la documentation existante dans l’Archive historique nationale, ainsi que l'incorporation des documents des organes souverains, produits après 1975, y compris les biens politiques et culturels disséminés dans le monde.

"Ce nouvel espace de mémoire, en plus d'améliorer la conservation et la qualité des services d'accès à la collection, donnera une dignité aux chercheurs nationaux et étrangers", a-t-il expliqué.

Pour sa part, le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication Sociale, Manuel Homem, a reconnu que le pays continue de prendre des mesures pour améliorer les services fournis à la population.

Jomo Fortunato, qui s'exprimait lors de l'inauguration du nouveau siège de l’Archive Nationale, a déclaré qu'une telle projection devrait être faite à travers les résultats des travaux de chercheurs respectés du monde entier.

"Nous sommes en présence d'une opportunité unique de procéder à la collecte de toute la documentation existante à l'extérieur du pays, créant un lien de fonctionnalité organique entre l'ANA et d'autres institutions similaires prestigieuses, qui préservent les documents de et sur l'Angola", a indiqué le ministre.

Il a souligné qu'il ne doutait pas que l'institution rendra fiers tous les Angolais, en tant qu'instance qui coordonnera la politique nationale des archives, dans leur validation, la collecte, la classification et la diffusion de toute une collection d'une valeur économique singulière.

Avec l'inauguration du bâtiment, il a souligné que le pays franchira une étape importante dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales, dans un espace où se trouvent des documents datant du XVIe siècle.

Selon le ministre, le nouveau bâtiment permettra un meilleur logement de la documentation existante dans l’Archive historique nationale, ainsi que l'incorporation des documents des organes souverains, produits après 1975, y compris les biens politiques et culturels disséminés dans le monde.

"Ce nouvel espace de mémoire, en plus d'améliorer la conservation et la qualité des services d'accès à la collection, donnera une dignité aux chercheurs nationaux et étrangers", a-t-il expliqué.

Pour sa part, le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication Sociale, Manuel Homem, a reconnu que le pays continue de prendre des mesures pour améliorer les services fournis à la population.