Pepetela remporte le prix DstvAngola / Camões

  • Ecrivain angolais Pepetela
Luanda - L'écrivain angolais Artur Pestana Pepetela a récemment remporté le prix littéraire DstvAngola / Camões, avec son dernier roman "Sua Excelência, de Corpo Presente".

Le jury présidé par Irene Guerra Marques a distingué dans le texte de Pepetela "non seulement pour son actualité", mais aussi pour la façon dont "il garde l'ironie jeune et lucide, la critique socioculturelle et la créativité intense, qui accompagne les avancées et les revers de la réalité angolaise et même Africains, eu égard à la réalité que nous vivons dans le sud du Sahara".

Il s'agit de la deuxième distinction du roman, qui a reçu en février le Prix littéraire Correntes d'Escritas.

Le prix littéraire dstangola / Camões est une initiative du Groupe Dstv en partenariat avec Camões - Institut de coopération et de langue, qui vise à distinguer, annuellement et en alternance, des livres publiés en poésie et en prose d'artistes nés en Angola.

Le prix, d'une valeur de 15 000 euros, sera remis à Luanda, à une date encore à confirmer.

Le roman est une critique cinglante de l'abus de pouvoir et des systèmes totalitaires de gouvernement déguisés en démocraties, écrit avec un sens de l'humour intelligent, et dans lesquels toute ressemblance avec la réalité est une pure coïncidence.

Pepetela est né à Benguela, en 1941. Diplômé en sociologie, à Alger, en exil, il a été un guérillero du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), homme politique et gouvernant.

Artur Carlos Maurício Pestana dos Santos, connu sous le pseudonyme de Pepetela, est né à Benguela le 29 octobre 1941. C'est dans sa ville natale qu'il fait l'enseignement primaire, puis part pour Lubango, où il poursuivra ses études.

En 1958, il se rend à Lisbonne, rejoignant l'Institut Supérieur Technique, qu'il fréquente jusqu'en 1960, date à laquelle il entre dans le cursus d'ingénieur.

Encore une fois le changement, cette fois pour suivre le cours de littérature, seulement pendant un an, car encore en 1961 Pepetela a fait le choix politique qui allait changer le sens de sa vie et marquer l'ensemble de son œuvre, faisant de lui un narrateur d'une histoire de l'Angola qu'il sait, parce qu'il l'a vécu.

Pepetela est devenu militant du MPLA en 1963. Lorsqu'il a quitté la vie politique, il a opté pour une carrière d'enseignant à la Faculté d'architecture de Luanda, où il donne des cours de sociologie.

Le jury présidé par Irene Guerra Marques a distingué dans le texte de Pepetela "non seulement pour son actualité", mais aussi pour la façon dont "il garde l'ironie jeune et lucide, la critique socioculturelle et la créativité intense, qui accompagne les avancées et les revers de la réalité angolaise et même Africains, eu égard à la réalité que nous vivons dans le sud du Sahara".

Il s'agit de la deuxième distinction du roman, qui a reçu en février le Prix littéraire Correntes d'Escritas.

Le prix littéraire dstangola / Camões est une initiative du Groupe Dstv en partenariat avec Camões - Institut de coopération et de langue, qui vise à distinguer, annuellement et en alternance, des livres publiés en poésie et en prose d'artistes nés en Angola.

Le prix, d'une valeur de 15 000 euros, sera remis à Luanda, à une date encore à confirmer.

Le roman est une critique cinglante de l'abus de pouvoir et des systèmes totalitaires de gouvernement déguisés en démocraties, écrit avec un sens de l'humour intelligent, et dans lesquels toute ressemblance avec la réalité est une pure coïncidence.

Pepetela est né à Benguela, en 1941. Diplômé en sociologie, à Alger, en exil, il a été un guérillero du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), homme politique et gouvernant.

Artur Carlos Maurício Pestana dos Santos, connu sous le pseudonyme de Pepetela, est né à Benguela le 29 octobre 1941. C'est dans sa ville natale qu'il fait l'enseignement primaire, puis part pour Lubango, où il poursuivra ses études.

En 1958, il se rend à Lisbonne, rejoignant l'Institut Supérieur Technique, qu'il fréquente jusqu'en 1960, date à laquelle il entre dans le cursus d'ingénieur.

Encore une fois le changement, cette fois pour suivre le cours de littérature, seulement pendant un an, car encore en 1961 Pepetela a fait le choix politique qui allait changer le sens de sa vie et marquer l'ensemble de son œuvre, faisant de lui un narrateur d'une histoire de l'Angola qu'il sait, parce qu'il l'a vécu.

Pepetela est devenu militant du MPLA en 1963. Lorsqu'il a quitté la vie politique, il a opté pour une carrière d'enseignant à la Faculté d'architecture de Luanda, où il donne des cours de sociologie.