L'UA analyse la Biennale de Luanda-Forum panafricain pour la culture de la paix

  • Secretária de Estado das Relações Exteriores, Esmeralda da Silva Mendonça
Addis-Abeba – L'Union africaine (UA) a procédé, ce jeudi, à l'évaluation de l'organisation de la 2e édition de la Biennale de Luanda – Forum panafricain pour la culture de la paix.

Lors de la 39e session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA, la proposition angolaise a été présentée par la secrétaire d'État aux Affaires étrangères, Esmeralda Mendonça.

La 2e édition de la Biennale de Luanda, qui devait avoir lieu ce mois-ci, a été reportée en raison de circonstances imprévues, et les préparatifs de l'événement sont toujours en cours.

L'Angola a récemment réitéré son engagement à mener à bien cette initiative qui rassemble, tous les deux ans, les acteurs et partenaires d'un mouvement panafricain impliqué dans la prévention des violences et des conflits pour la consolidation de la paix et de la stabilité sur le continent.

L'ordre du jour des travaux du Conseil exécutif comprend également l'analyse des rapports des comités respectifs et des comités ad hoc, l'élection de deux commissaires de l'UA, le président et le vice-président de l'Université panafricaine (UPA), de quatre membres du Commission africaine des droits de l'homme et des peuples et quatre membres du Conseil exécutif de l'organisation continentale sur la corruption.

La 39e session du Conseil exécutif de l'UA devrait se clôturer vendredi 15, jour où l'on attend la dernière intervention de l'Angola, qui sera menée par la secrétaire d'État aux Affaires étrangères, Esmeralda Mendonça, qui dirige une délégation qui comprend l'ambassadeur angolais en Éthiopie et représentant auprès de l'Union africaine, Francisco José da Cruz, et d'autres diplomates.

Lors de la 39e session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA, la proposition angolaise a été présentée par la secrétaire d'État aux Affaires étrangères, Esmeralda Mendonça.

La 2e édition de la Biennale de Luanda, qui devait avoir lieu ce mois-ci, a été reportée en raison de circonstances imprévues, et les préparatifs de l'événement sont toujours en cours.

L'Angola a récemment réitéré son engagement à mener à bien cette initiative qui rassemble, tous les deux ans, les acteurs et partenaires d'un mouvement panafricain impliqué dans la prévention des violences et des conflits pour la consolidation de la paix et de la stabilité sur le continent.

L'ordre du jour des travaux du Conseil exécutif comprend également l'analyse des rapports des comités respectifs et des comités ad hoc, l'élection de deux commissaires de l'UA, le président et le vice-président de l'Université panafricaine (UPA), de quatre membres du Commission africaine des droits de l'homme et des peuples et quatre membres du Conseil exécutif de l'organisation continentale sur la corruption.

La 39e session du Conseil exécutif de l'UA devrait se clôturer vendredi 15, jour où l'on attend la dernière intervention de l'Angola, qui sera menée par la secrétaire d'État aux Affaires étrangères, Esmeralda Mendonça, qui dirige une délégation qui comprend l'ambassadeur angolais en Éthiopie et représentant auprès de l'Union africaine, Francisco José da Cruz, et d'autres diplomates.