Retrait du groupe União Mundo da Ilha  du Carnaval 2021

  • União Mundo da Ilha
Luanda - Le groupe União Mundo da Ilha, détenteur du titre du Carnaval de Luanda, a refusé de participer à l'édition de Carnaval Live qui se déroulera les 14 et 16 de ce mois, sur la scène du Centre de Production de la TPA, à Camama.

Le groupe le plus titré du Carnaval de Luanda, avec 12 victoires, ne participera pas à cette fête populair parce que 70% de ses membres sont des groupes à risque.

Cette édition ne comptera non plus sur la participation de União Recreativo Kilamba, vainqueur des titres de 2018 et 2019.

La participation de 27 groupes est confirmée pour cette édition, 11 dans la classe A et 16 dans la classe B.

Chaque groupe carnavalesque, selon l'organisation, disposera de 15 minutes pour défiler dans la classe A, et 10 minutes dans la classe B, contrairement aux 25 minutes des éditions précédentes.

À propos, le président de l'Association provinciale du carnaval de Luanda (APROCAL), António de Oliveira «Delon», a estimé que les conditions de l'événement qui a lieu cette année, dans un format différent, ont été créées selon les restrictions imposées par la pandémie de  la Covid-19.

Concernant le retrait des deux groupes, Delon considère que les justifications avancées sont légitimes, compte tenu des mesures de protection contre la Covid-19.

Le groupe le plus titré du Carnaval de Luanda, avec 12 victoires, ne participera pas à cette fête populair parce que 70% de ses membres sont des groupes à risque.

Cette édition ne comptera non plus sur la participation de União Recreativo Kilamba, vainqueur des titres de 2018 et 2019.

La participation de 27 groupes est confirmée pour cette édition, 11 dans la classe A et 16 dans la classe B.

Chaque groupe carnavalesque, selon l'organisation, disposera de 15 minutes pour défiler dans la classe A, et 10 minutes dans la classe B, contrairement aux 25 minutes des éditions précédentes.

À propos, le président de l'Association provinciale du carnaval de Luanda (APROCAL), António de Oliveira «Delon», a estimé que les conditions de l'événement qui a lieu cette année, dans un format différent, ont été créées selon les restrictions imposées par la pandémie de  la Covid-19.

Concernant le retrait des deux groupes, Delon considère que les justifications avancées sont légitimes, compte tenu des mesures de protection contre la Covid-19.