Le Comité de gestion se conforme aux recommandations de l'UNESCO sur Mbanza Kongo

  • Ruines de l'ancienne cathédrale catholique "Kulumbimbi"
Mbanza Kongo (Angola) - Huit des neuf recommandations de l'UNESCO sur Mbanza Kongo sont en cours de concrétisation, a déclaré mercredi la coordinatrice du Comité de gestion participative, Biluka Nsakala Nsenga.

D'après les recommandations formulées lors de l'inscription du centre historique de Mbanza Kongo au patrimoine mondial, la construction d'un nouvel aéroport en dehors du périmètre classé ne s'est pas encore concrétisée.

Selon Biluka Nsakala Nsenga, le Comité de gestion participative a préparé et envoyé un mémorandum au Comité du patrimoine mondial qui justifie les retards dans la mise en œuvre des recommandations.

Selon lui, les experts de l'UNESCO ont été informés que la piste de l'aéroport local est interdite pour les vols commerciaux, à un moment où la fréquence des avions à d'autres fins a également été réduite.

Le responsable, qui a abordé dans une conférence, dans la ville de Mbanza Kongo, le thème «Recommandations de l'UNESCO et conservation du patrimoine mondial», a expliqué que l'Exécutif est fermement résolu à se conformer à la recommandation manquante.

Il a rappelé que la zone du futur aéroport, dénommée Nkiende 2, méritait déjà des travaux de déminage, soulignant que le démarrage des travaux est conditionné à la pandémie du Covid-19.

Les recommandations déjà faites sont notamment la suppression des antennes de télécommunications métalliques du centre-ville, la définition d'actions pour la conservation du site historique et l'élaboration de plans de régulation urbaine et directeur du tourisme.

L'élaboration d'indicateurs de suivi précis, fondés sur des valeurs universelles exceptionnelles, et l'échange en matière scientifique avec les territoires de l'ancien Royaume Kongo, sont également inclus dans les recommandations de l'UNESCO en cours de mise en œuvre.

Mbanza Kongo, l'actuelle capitale de la province de Zaire, était le centre politique et administratif du royaume de Kongo, fondé au 14ème siècle.

Cet empire englobait le nord-ouest de l'Angola (y compris Cabinda), le sud-ouest et l'ouest de la République du Congo, la partie occidentale de la République démocratique du Congo (RDC) et le centre-sud du Gabon.

D'après les recommandations formulées lors de l'inscription du centre historique de Mbanza Kongo au patrimoine mondial, la construction d'un nouvel aéroport en dehors du périmètre classé ne s'est pas encore concrétisée.

Selon Biluka Nsakala Nsenga, le Comité de gestion participative a préparé et envoyé un mémorandum au Comité du patrimoine mondial qui justifie les retards dans la mise en œuvre des recommandations.

Selon lui, les experts de l'UNESCO ont été informés que la piste de l'aéroport local est interdite pour les vols commerciaux, à un moment où la fréquence des avions à d'autres fins a également été réduite.

Le responsable, qui a abordé dans une conférence, dans la ville de Mbanza Kongo, le thème «Recommandations de l'UNESCO et conservation du patrimoine mondial», a expliqué que l'Exécutif est fermement résolu à se conformer à la recommandation manquante.

Il a rappelé que la zone du futur aéroport, dénommée Nkiende 2, méritait déjà des travaux de déminage, soulignant que le démarrage des travaux est conditionné à la pandémie du Covid-19.

Les recommandations déjà faites sont notamment la suppression des antennes de télécommunications métalliques du centre-ville, la définition d'actions pour la conservation du site historique et l'élaboration de plans de régulation urbaine et directeur du tourisme.

L'élaboration d'indicateurs de suivi précis, fondés sur des valeurs universelles exceptionnelles, et l'échange en matière scientifique avec les territoires de l'ancien Royaume Kongo, sont également inclus dans les recommandations de l'UNESCO en cours de mise en œuvre.

Mbanza Kongo, l'actuelle capitale de la province de Zaire, était le centre politique et administratif du royaume de Kongo, fondé au 14ème siècle.

Cet empire englobait le nord-ouest de l'Angola (y compris Cabinda), le sud-ouest et l'ouest de la République du Congo, la partie occidentale de la République démocratique du Congo (RDC) et le centre-sud du Gabon.