Allemagne : ouverture des bureaux de vote pour les législatives

  • Angela Merkel,  Chanceler  Alemanha
La chancelière Angela Merkel quittera ses fonctions à l'issue du scrutin de dimanche 26 septembre, après seize années passées à la tête du pays. Avec ces élections législatives, l'Allemagne s'apprête à prendre un nouveau tournant politique. Les électeurs 60,4 millions auront jusqu'à 18 heures (16 heures GMT) pour élire leurs nouveaux députés.

Selon les ultimes sondages, les sociaux-démocrates de l?actuel ministre des Finances Olaf Scholz devancent légèrement, avec 25 %, les conservateurs d?Armin Laschet, crédités de 22 à 23 %, un score historiquement bas pour le parti de la chancelière sortante. L?écart est cependant trop ténu entre le centre gauche et le centre droit de la chancelière pour oser un pronostic.

Vers une paralysie européenne ?

La publication des premières estimations à la sortie des urnes à 16 heures GMT ne devrait pas forcément permettre d?y voir plus clair : nombre d?électeurs, dont Angela Merkel, ont en effet choisi le vote par correspondance, non pris en compte dans cette première photographie du scrutin. Le nom du futur chancelier et la composition de sa probable majorité risquent ainsi de ne pas être connus dès dimanche soir. De longues tractations seront quoi qu?il arrive nécessaires dans les prochains mois pour former le futur attelage au pouvoir, au risque d?entraîner une paralysie européenne jusqu?au premier trimestre 2022.

Source AFP

Selon les ultimes sondages, les sociaux-démocrates de l?actuel ministre des Finances Olaf Scholz devancent légèrement, avec 25 %, les conservateurs d?Armin Laschet, crédités de 22 à 23 %, un score historiquement bas pour le parti de la chancelière sortante. L?écart est cependant trop ténu entre le centre gauche et le centre droit de la chancelière pour oser un pronostic.

Vers une paralysie européenne ?

La publication des premières estimations à la sortie des urnes à 16 heures GMT ne devrait pas forcément permettre d?y voir plus clair : nombre d?électeurs, dont Angela Merkel, ont en effet choisi le vote par correspondance, non pris en compte dans cette première photographie du scrutin. Le nom du futur chancelier et la composition de sa probable majorité risquent ainsi de ne pas être connus dès dimanche soir. De longues tractations seront quoi qu?il arrive nécessaires dans les prochains mois pour former le futur attelage au pouvoir, au risque d?entraîner une paralysie européenne jusqu?au premier trimestre 2022.

Source AFP