Covid-19: Biden vise au moins une injection pour 70% des adultes d'ici le 4 juillet

  • Le président des Etats-Unis, Joe Biden
Le président américain Joe Biden a fixé mardi un nouvel objectif de vaccination aux États-Unis: au moins une injection pour 70% des adultes d'ici la fête nationale du 4 juillet, lit-on sur Le Figaro.

Le locataire de la Maison-Blanche, qui doit s'exprimer en début d'après-midi sur la pandémie, annoncera également l'objectif de 160 millions d'Américains entièrement vaccinés d'ici la même date, selon l'exécutif américain. Atteindre cet objectif changera de manière significative la façon dont les Américains passeront l'été, a souligné un responsable américain sous couvert d'anonymat. «Il y aura beaucoup moins de restrictions sanitaires», insiste-t-il.

Après des niveaux de vaccination record, le nombre quotidien de personnes recevant une dose anti-Covid est en baisse aux États-Unis, obligeant les autorités à revoir leur stratégie pour parvenir à atteindre les indifférents et les sceptiques. Plutôt que les immenses centres de vaccination dans les stades, les autorités mettent désormais l'accent sur les cliniques mobiles et la multiplication des points de vaccination au plus près des Américains.

Le locataire de la Maison-Blanche, qui doit s'exprimer en début d'après-midi sur la pandémie, annoncera également l'objectif de 160 millions d'Américains entièrement vaccinés d'ici la même date, selon l'exécutif américain. Atteindre cet objectif changera de manière significative la façon dont les Américains passeront l'été, a souligné un responsable américain sous couvert d'anonymat. «Il y aura beaucoup moins de restrictions sanitaires», insiste-t-il.

Après des niveaux de vaccination record, le nombre quotidien de personnes recevant une dose anti-Covid est en baisse aux États-Unis, obligeant les autorités à revoir leur stratégie pour parvenir à atteindre les indifférents et les sceptiques. Plutôt que les immenses centres de vaccination dans les stades, les autorités mettent désormais l'accent sur les cliniques mobiles et la multiplication des points de vaccination au plus près des Américains.