COVID-19: La police disperse la foule célébrant la fin du couvre-feu à Bruxelles

Bruxelles - La police bruxelloise a dispersé, ce dimanche matin, des centaines de personnes célébrant la fin du couvre-feu et la réouverture des terrasses dans une place de la capitale belge sans respecter les règles de sécurité contre le covid-19.

Des milliers de citoyens se sont réunis samedi après-midi sur la place Flagey, à Bruxelles, après que le collectif «Le Cri» ait convoqué, via le réseau social Facebook, un rassemblement pour célébrer la réouverture des esplanades fermées depuis près de sept móis et la fin du couvre-feu qui, jusqu'à vendredi, était en vigueur entre 22 heures et 18 heures.

Bien qu'il ne soit plus interdit de quitter la maison pendant cette période, les réunions dans la rue, entre minuit et 5 heures du matin, ne peuvent excéder trois personnes.

Selon l'agence EFE, la police est présente sur le lieu de rendez-vous depuis samedi après-midi, mais n'a commencé à disperser la foule qu'à 1h30 du matin.

A l’occasion, environ 500 personnes restaient encore sur la place, selon l'agence de presse belge, qui a précisé que la plupart des participants ne maintenaient pas une distance de sécurité ou portaient un masque.

Des milliers de citoyens se sont réunis samedi après-midi sur la place Flagey, à Bruxelles, après que le collectif «Le Cri» ait convoqué, via le réseau social Facebook, un rassemblement pour célébrer la réouverture des esplanades fermées depuis près de sept móis et la fin du couvre-feu qui, jusqu'à vendredi, était en vigueur entre 22 heures et 18 heures.

Bien qu'il ne soit plus interdit de quitter la maison pendant cette période, les réunions dans la rue, entre minuit et 5 heures du matin, ne peuvent excéder trois personnes.

Selon l'agence EFE, la police est présente sur le lieu de rendez-vous depuis samedi après-midi, mais n'a commencé à disperser la foule qu'à 1h30 du matin.

A l’occasion, environ 500 personnes restaient encore sur la place, selon l'agence de presse belge, qui a précisé que la plupart des participants ne maintenaient pas une distance de sécurité ou portaient un masque.