Covid-19 : Tokyo enregistre un record de 3 865 nouveaux cas en une journée

  • Illustration du Covid-19
Tokyo - Tokyo a enregistré 3 865 cas de coronavirus SARS-CoV-2 au cours des dernières 24 heures, un nouveau record pour le troisième jour consécutif et presque le double par rapport à la semaine précédente, alors que les Jeux Olympiques se déroulent dans la capitale japonaise.

"Nous n'avons jamais eu d'expansion des infections de cette ampleur", a déclaré aux journalistes le porte-parole du gouvernement, Katsunobu Kato.

Kato a déclaré que de nouveaux cas sont en augmentation non seulement dans la région de Tokyo mais dans tout le pays.

Tokyo a signalé jeudi 3 865 nouveaux cas, contre 3 177 mercredi et le double des chiffres de la semaine précédente, établissant un record historique depuis le début de la pandémie.

L'augmentation des nouveaux cas de SARS-CoV-2 dans la capitale est principalement due à la propagation de nouvelles variantes plus contagieuses, comme Delta, et touche principalement les moins de 60 ans, le groupe qui a le taux de vaccination le plus bas.

Les autorités japonaises soulignent que l'émergence du virus n'a rien à voir avec les Jeux, qui se déroulent dans le cadre de fortes restrictions de mouvement pour tous les participants, et ont annoncé qu'elles prévoyaient d'étendre l'état d'urgence sanitaire actuel à Tokyo aux régions voisines.

Le gouverneur de Tokyo, Yuriko Koike, a déclaré aujourd'hui que les Jeux olympiques « aidaient même les gens à rester chez eux et à les regarder à la télévision » et a de nouveau exhorté les citoyens de la capitale à éviter les déplacements qui ne sont pas strictement nécessaires.

Tokyo connaît son quatrième état d'urgence depuis le 12 juillet, avant les Jeux olympiques, qui ont commencé vendredi dernier, malgré l'opposition publique généralisée et les craintes que les Jeux n'aggravent l'épidémie.

Certains experts parlent cependant d'un « effet olympique » qui inciterait les citoyens à sortir davantage et à se réunir en famille et entre amis pour assister à des compétitions dans une atmosphère de fête.

Jusqu'à présent, aucune contagion n'a été détectée en lien avec les milliers d'athlètes étrangers venus au Japon.

Le médecin spécialiste Shigeru Omi, qui dirige le panel qui conseille le gouvernement sur la lutte contre la pandémie, a cité parmi les facteurs de l'augmentation de la transmission du coronavirus "les gens sont déjà habitués au covid-19", étant à une période de l'année qui coïncide avec les vacances scolaires, les fêtes de famille et les Jeux Olympiques.

"Le plus gros problème, c'est que le sentiment de danger n'est pas partagé par l'ensemble de la société. S'il n'y a toujours pas de prise de conscience, la propagation du virus va s'accélérer et va bientôt mettre plus de pression sur le système de santé", a prévenu Omi.

L'expert a également appelé à "prendre plus de mesures" pour réduire les contacts entre les citoyens et a souligné que le gouvernement et le comité d'organisation des Jeux "ont la responsabilité de faire tout leur possible pour éviter l'effondrement du système de santé".

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques, pour sa part, a annoncé aujourd'hui 24 nouvelles infections de personnes impliquées dans les Jeux, dont trois athlètes.

Jusqu'à présent, 193 positifs pour le nouveau coronavirus ont été détectés chez des personnes participant aux Jeux, dont 20 affectent des athlètes.

La pandémie du covid-19 a fait au moins 4 179 675 décès dans le monde, parmi plus de 195,2 millions de cas d'infection par le nouveau coronavirus, selon le dernier bilan de l'Agence France-Presse.

"Nous n'avons jamais eu d'expansion des infections de cette ampleur", a déclaré aux journalistes le porte-parole du gouvernement, Katsunobu Kato.

Kato a déclaré que de nouveaux cas sont en augmentation non seulement dans la région de Tokyo mais dans tout le pays.

Tokyo a signalé jeudi 3 865 nouveaux cas, contre 3 177 mercredi et le double des chiffres de la semaine précédente, établissant un record historique depuis le début de la pandémie.

L'augmentation des nouveaux cas de SARS-CoV-2 dans la capitale est principalement due à la propagation de nouvelles variantes plus contagieuses, comme Delta, et touche principalement les moins de 60 ans, le groupe qui a le taux de vaccination le plus bas.

Les autorités japonaises soulignent que l'émergence du virus n'a rien à voir avec les Jeux, qui se déroulent dans le cadre de fortes restrictions de mouvement pour tous les participants, et ont annoncé qu'elles prévoyaient d'étendre l'état d'urgence sanitaire actuel à Tokyo aux régions voisines.

Le gouverneur de Tokyo, Yuriko Koike, a déclaré aujourd'hui que les Jeux olympiques « aidaient même les gens à rester chez eux et à les regarder à la télévision » et a de nouveau exhorté les citoyens de la capitale à éviter les déplacements qui ne sont pas strictement nécessaires.

Tokyo connaît son quatrième état d'urgence depuis le 12 juillet, avant les Jeux olympiques, qui ont commencé vendredi dernier, malgré l'opposition publique généralisée et les craintes que les Jeux n'aggravent l'épidémie.

Certains experts parlent cependant d'un « effet olympique » qui inciterait les citoyens à sortir davantage et à se réunir en famille et entre amis pour assister à des compétitions dans une atmosphère de fête.

Jusqu'à présent, aucune contagion n'a été détectée en lien avec les milliers d'athlètes étrangers venus au Japon.

Le médecin spécialiste Shigeru Omi, qui dirige le panel qui conseille le gouvernement sur la lutte contre la pandémie, a cité parmi les facteurs de l'augmentation de la transmission du coronavirus "les gens sont déjà habitués au covid-19", étant à une période de l'année qui coïncide avec les vacances scolaires, les fêtes de famille et les Jeux Olympiques.

"Le plus gros problème, c'est que le sentiment de danger n'est pas partagé par l'ensemble de la société. S'il n'y a toujours pas de prise de conscience, la propagation du virus va s'accélérer et va bientôt mettre plus de pression sur le système de santé", a prévenu Omi.

L'expert a également appelé à "prendre plus de mesures" pour réduire les contacts entre les citoyens et a souligné que le gouvernement et le comité d'organisation des Jeux "ont la responsabilité de faire tout leur possible pour éviter l'effondrement du système de santé".

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques, pour sa part, a annoncé aujourd'hui 24 nouvelles infections de personnes impliquées dans les Jeux, dont trois athlètes.

Jusqu'à présent, 193 positifs pour le nouveau coronavirus ont été détectés chez des personnes participant aux Jeux, dont 20 affectent des athlètes.

La pandémie du covid-19 a fait au moins 4 179 675 décès dans le monde, parmi plus de 195,2 millions de cas d'infection par le nouveau coronavirus, selon le dernier bilan de l'Agence France-Presse.