Le Japon interdit l'atterrissage des avions de compagnies aériennes biélorusses

Tokyo - Le gouvernement du Japon a annoncé jeudi qu'il avait décidé d'interdire à tout vol exploité par les compagnies aériennes biélorusses d'atterrir dans son espace, à la suite du détournement forcé d'un vol commercial pour arrêter le journaliste Roman Protasevich.

"La Biélorussie ne reconnaît pas sa responsabilité dans le détournement forcé d'un vol commercial", a déclaré le ministre exécutif japonais Katsunobu Kato lors d'une conférence de presse, ajoutant toutefois qu'en raison de la "violation des traités internationaux", le Japon n'autorisera pas les compagnies aériennes biélorusses à atterrir sur son territoire

"Le Japon condamne fermement la Biélorussie pour avoir forcé l'atterrissage d'un avion privé et pour la détention arbitraire d'une personne, nous appelons donc à la libération immédiate du journaliste détenu", a ajouté le porte-parole du gouvernement japonais.

 

"La Biélorussie ne reconnaît pas sa responsabilité dans le détournement forcé d'un vol commercial", a déclaré le ministre exécutif japonais Katsunobu Kato lors d'une conférence de presse, ajoutant toutefois qu'en raison de la "violation des traités internationaux", le Japon n'autorisera pas les compagnies aériennes biélorusses à atterrir sur son territoire

"Le Japon condamne fermement la Biélorussie pour avoir forcé l'atterrissage d'un avion privé et pour la détention arbitraire d'une personne, nous appelons donc à la libération immédiate du journaliste détenu", a ajouté le porte-parole du gouvernement japonais.