Le chef de la Ligue arabe condamne les frappes aériennes "aléatoires et irresponsables" d'Israël sur la Bande de Gaza

LE CAIRE (Xinhua) - Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul-Gheit, a condamné mardi les frappes aériennes israéliennes sur la Bande de Gaza, qui ont tué 26 Palestiniens dont neuf enfants.

"Les attaques aléatoires et irresponsables des forces israéliennes sont menées sur la base de critères politiques internes", a indiqué M. Aboul-Gheit dans un communiqué.

Il a tenu Israël pour responsable de la dangereuse escalade des tensions, notant que les violations israéliennes à Jérusalem et la tolérance du gouvernement à l'égard des extrémistes anti-arabes avaient mis le feu aux poudres sur les sites sacrés.

Il a appelé la communauté internationale à immédiatement se mettre au travail pour faire cesser les agressions israéliennes à Jérusalem, Gaza, et dans tous les territoires palestiniens occupés.

Le chef de l'organisation panarabe a souligné que les provocations de l'Etat hébreu avaient continué en vue de heurter tous les musulmans du monde.

"Les violences qui ont cours à Jérusalem blessent tous les musulmans avant leur fête religieuse (Aïd el-Fitr)", a-t-il ajouté.

"Les attaques aléatoires et irresponsables des forces israéliennes sont menées sur la base de critères politiques internes", a indiqué M. Aboul-Gheit dans un communiqué.

Il a tenu Israël pour responsable de la dangereuse escalade des tensions, notant que les violations israéliennes à Jérusalem et la tolérance du gouvernement à l'égard des extrémistes anti-arabes avaient mis le feu aux poudres sur les sites sacrés.

Il a appelé la communauté internationale à immédiatement se mettre au travail pour faire cesser les agressions israéliennes à Jérusalem, Gaza, et dans tous les territoires palestiniens occupés.

Le chef de l'organisation panarabe a souligné que les provocations de l'Etat hébreu avaient continué en vue de heurter tous les musulmans du monde.

"Les violences qui ont cours à Jérusalem blessent tous les musulmans avant leur fête religieuse (Aïd el-Fitr)", a-t-il ajouté.