Moscou retire ses troupes de la frontière ukrainienne

La Russie a annoncé jeudi le retrait progressif de ses troupes après des manoeuvres géantes près de sa frontière avec l'Ukraine et en Crimée. Si Moscou évoque de simples exercices, Kiev et les pays occidentaux y voyaient une provocation.

La Russie ne va finalement pas envahir l'Ukraine. Jeudi, le Kremlin a annoncé qu'il amorcerait vendredi le retrait de ses troupes massées près de l'Ukraine et en Crimée annexée, une présence militaire massive qui inquiétait l'Occident.

L'Union européenne avait évalué que 100.000 soldats, appuyés par des avions de chasse et des missiles Iskander, étaient massés près de la frontière ukrainienne, de loin le plus important déploiement russe depuis 2014, année marquée par une révolution à Kiev contre un régime pro Kremlin et le début d'une guerre sécessionniste dans l'Ukraine orientale avec implication de Moscou. Depuis lors, Moscou et Kiev sont à couteaux tirés.

 

La Russie ne va finalement pas envahir l'Ukraine. Jeudi, le Kremlin a annoncé qu'il amorcerait vendredi le retrait de ses troupes massées près de l'Ukraine et en Crimée annexée, une présence militaire massive qui inquiétait l'Occident.

L'Union européenne avait évalué que 100.000 soldats, appuyés par des avions de chasse et des missiles Iskander, étaient massés près de la frontière ukrainienne, de loin le plus important déploiement russe depuis 2014, année marquée par une révolution à Kiev contre un régime pro Kremlin et le début d'une guerre sécessionniste dans l'Ukraine orientale avec implication de Moscou. Depuis lors, Moscou et Kiev sont à couteaux tirés.