La Nouvelle-Zélande suspend ses vols avec l'Australie pendant huit semaines

  • Coronavirus
Wellington - La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a justifié la mesure par la nécessité d'éviter "un risque pour la santé des Néo-Zélandais", rappelant qu'en Australie "il existe plusieurs foyers, et dans différentes phases de contention, qui ont forcé le confinement de trois États".

La mesure entre en vigueur ce soir, mais les Néo-Zélandais et les résidents permanents du pays auront un délai d'une semaine pour rentrer chez eux, et devront se soumettre à un test de covid-19 avec un résultat négatif.

Les Néo-Zélandais qui sont restés dans l'État australien de Nouvelle-Galles du Sud, où une épidémie avec la variante Delta a été détectée il y a un mois, doivent encore être mis en quarantaine.

La "bulle d'air" entre les deux pays a été lancée mi-avril, avec possibilité de la suspendre en cas d'aggravation de la situation épidémique.

Les autorités de la Nouvelle-Galles du Sud ont annoncé 136 nouveaux cas de covid-19, un nouveau record depuis le début de cette épidémie, identifié en juin, portant le nombre total de personnes infectées à 1782.

Sydney, la capitale régionale de l'État, avec 5,3 millions d'habitants, devrait être confinée jusqu'au 30 juillet pour stopper la propagation de la variante très contagieuse du Delta.

Les autorités régionales maintiennent également la population des États de Victoria et d'Australie-Méridionale confinée jusqu'au 27.

L'Australie, qui a fermé ses frontières en mars 2020, a enregistré un peu plus de 32 000 cas de covid-19 et 915 décès depuis le début de la pandémie.

La pandémie du covid-19 a fait au moins 4 128 543 décès dans le monde, parmi plus de 191,9 millions de cas d'infection par le nouveau coronavirus, selon le dernier bilan de l'Agence France-Presse.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans des pays comme le Royaume-Uni, l'Inde, l'Afrique du Sud, le Brésil et le Pérou.

La mesure entre en vigueur ce soir, mais les Néo-Zélandais et les résidents permanents du pays auront un délai d'une semaine pour rentrer chez eux, et devront se soumettre à un test de covid-19 avec un résultat négatif.

Les Néo-Zélandais qui sont restés dans l'État australien de Nouvelle-Galles du Sud, où une épidémie avec la variante Delta a été détectée il y a un mois, doivent encore être mis en quarantaine.

La "bulle d'air" entre les deux pays a été lancée mi-avril, avec possibilité de la suspendre en cas d'aggravation de la situation épidémique.

Les autorités de la Nouvelle-Galles du Sud ont annoncé 136 nouveaux cas de covid-19, un nouveau record depuis le début de cette épidémie, identifié en juin, portant le nombre total de personnes infectées à 1782.

Sydney, la capitale régionale de l'État, avec 5,3 millions d'habitants, devrait être confinée jusqu'au 30 juillet pour stopper la propagation de la variante très contagieuse du Delta.

Les autorités régionales maintiennent également la population des États de Victoria et d'Australie-Méridionale confinée jusqu'au 27.

L'Australie, qui a fermé ses frontières en mars 2020, a enregistré un peu plus de 32 000 cas de covid-19 et 915 décès depuis le début de la pandémie.

La pandémie du covid-19 a fait au moins 4 128 543 décès dans le monde, parmi plus de 191,9 millions de cas d'infection par le nouveau coronavirus, selon le dernier bilan de l'Agence France-Presse.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans des pays comme le Royaume-Uni, l'Inde, l'Afrique du Sud, le Brésil et le Pérou.