L’OMS et l’UNICEF déclarent la fin de l’épidémie de polio aux Philippines

  • Decorre campanha integrada de vacinação contra a pólio e suplemento da vitamina A
MANILLE, Philippines — Une épidémie de polio dans le Philippines a pris fin, selon l’Organisation mondiale de la santé et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, qui ont salué les efforts du gouvernement pour lutter contre la maladie malgré la coronavirus pandémie, lit-on sur Nouvelles du monde.

Les agences des Nations Unies ont déclaré vendredi dans une déclaration conjointe que le ministère philippin de la Santé avait conclu sa réponse à l’épidémie de polio le 3 juin après qu’aucun cas n’ait été détecté pendant 16 mois à la suite d’une campagne de vaccination massive et de surveillance.

 Des responsables ont annoncé que la polio était réapparue dans le pays en septembre 2019, près de deux décennies après que l’OMS eut déclaré la nation d’Asie du Sud-Est exempte de la maladie virale, qui peut provoquer la paralysie et la mort. Il n’y a pas de remède connu.

Les responsables gouvernementaux de la santé, soutenus par l’OMS et l’UNICEF, ont ensuite considérablement élargi une campagne anti-polio qui s’est poursuivie malgré le début de la pandémie de COVID-19 l’année dernière. Environ 30 millions de doses de vaccin antipoliomyélitique oral ont été administrées à des enfants aux Philippines.

« C’est une victoire majeure pour la santé publique et un excellent exemple de ce que les efforts collectifs peuvent atteindre, même au milieu de la pandémie de COVID-19 », a déclaré le Dr Rabindra Abeyasinghe, qui représente l’OMS aux Philippines.

Les agences des Nations Unies ont déclaré vendredi dans une déclaration conjointe que le ministère philippin de la Santé avait conclu sa réponse à l’épidémie de polio le 3 juin après qu’aucun cas n’ait été détecté pendant 16 mois à la suite d’une campagne de vaccination massive et de surveillance.

 Des responsables ont annoncé que la polio était réapparue dans le pays en septembre 2019, près de deux décennies après que l’OMS eut déclaré la nation d’Asie du Sud-Est exempte de la maladie virale, qui peut provoquer la paralysie et la mort. Il n’y a pas de remède connu.

Les responsables gouvernementaux de la santé, soutenus par l’OMS et l’UNICEF, ont ensuite considérablement élargi une campagne anti-polio qui s’est poursuivie malgré le début de la pandémie de COVID-19 l’année dernière. Environ 30 millions de doses de vaccin antipoliomyélitique oral ont été administrées à des enfants aux Philippines.

« C’est une victoire majeure pour la santé publique et un excellent exemple de ce que les efforts collectifs peuvent atteindre, même au milieu de la pandémie de COVID-19 », a déclaré le Dr Rabindra Abeyasinghe, qui représente l’OMS aux Philippines.