Colombie: le pape appelle au dialogue, défend "le droit à manifester pacifiquement"

  • Le pape François
Le pape a appelé dimanche à un "dialogue sérieux" pour trouver une issue à la crise sociale initiée en Colombie le 28 avril et avivée par la répression policière, défendant "le droit à manifester pacifiquement".

"La situation en Colombie reste préoccupante. En cette solennité de Pentecôte, je prie pour que le cher peuple colombien sache accueillir (...) l'Esprit-Saint en sorte qu'à travers un dialogue sérieux des solutions justes soient trouvées aux multiples problèmes dont il souffre, spécialement les plus pauvres, du fait de la pandémie", a déclaré François lors de la prière dominicale de l'Angélus.

Le pape argentin a également exhorté les forces de l'ordre à "éviter, pour des motifs humanitaires, les comportements nuisibles à la population dans l'exercice de son droit à manifester pacifiquement".

Alors que la Colombie traverse une troisième vague de pandémie, avec plus de 80.000 morts, un projet de hausse des impôts, depuis retiré, a déclenché des manifestations dans tout le pays. Et la grogne sociale a été attisée par les violences qui ont fait des dizaines de morts, pour la plupart civils.

"La situation en Colombie reste préoccupante. En cette solennité de Pentecôte, je prie pour que le cher peuple colombien sache accueillir (...) l'Esprit-Saint en sorte qu'à travers un dialogue sérieux des solutions justes soient trouvées aux multiples problèmes dont il souffre, spécialement les plus pauvres, du fait de la pandémie", a déclaré François lors de la prière dominicale de l'Angélus.

Le pape argentin a également exhorté les forces de l'ordre à "éviter, pour des motifs humanitaires, les comportements nuisibles à la population dans l'exercice de son droit à manifester pacifiquement".

Alors que la Colombie traverse une troisième vague de pandémie, avec plus de 80.000 morts, un projet de hausse des impôts, depuis retiré, a déclenché des manifestations dans tout le pays. Et la grogne sociale a été attisée par les violences qui ont fait des dizaines de morts, pour la plupart civils.