Le pape salue les Péruviens et bénit le pays

  • Le pape François
Vatican - Le pape François a salué dimanche les Péruviens qui se sont rendus sur la place Saint-Pierre du Vatican pour entendre la prière de l'Angélus et a béni le pays qui, a-t-il rappelé, a déjà un nouveau président, Pedro Castillo.

"Je vois des drapeaux péruviens, je salue les Péruviens, ils ont un nouveau président, que le Seigneur bénisse toujours leur pays", a déclaré François depuis la fenêtre du palais apostolique du Vatican.

Avant la prière de l'Angélus, François nous a exhortés à ne pas faire passer les intérêts avant les gens et à toujours agir librement.

"Quand nous cherchons avant tout à satisfaire nos besoins, nous courons le risque d'utiliser des personnes et d'exploiter des situations à nos fins. Et une société dont le centre est les intérêts et non les personnes est une société qui ne génère pas de vie. L'invitation de l'Évangile est ceci : au lieu de nous soucier uniquement du pain matériel qui nous coupe la faim, accueillons Jésus comme le pain de vie et, de notre amitié avec lui, apprenons à nous aimer les uns les autres", a-t-il dit.

"Je vois des drapeaux péruviens, je salue les Péruviens, ils ont un nouveau président, que le Seigneur bénisse toujours leur pays", a déclaré François depuis la fenêtre du palais apostolique du Vatican.

Avant la prière de l'Angélus, François nous a exhortés à ne pas faire passer les intérêts avant les gens et à toujours agir librement.

"Quand nous cherchons avant tout à satisfaire nos besoins, nous courons le risque d'utiliser des personnes et d'exploiter des situations à nos fins. Et une société dont le centre est les intérêts et non les personnes est une société qui ne génère pas de vie. L'invitation de l'Évangile est ceci : au lieu de nous soucier uniquement du pain matériel qui nous coupe la faim, accueillons Jésus comme le pain de vie et, de notre amitié avec lui, apprenons à nous aimer les uns les autres", a-t-il dit.