La police russe a arrêté 1784 pro-Navalny lors de manifestations

  • Le Président russe, Vladimir Poutine
Moscou - La police russe a arrêté au moins 1 784 manifestants lors de rassemblements en soutien au chef de l'opposition Alexei Navalny, mercredi, dans diverses régions de la Russie, ont indiqué des organisations non gouvernementales.

Mercredi, des milliers de manifestants ont appelé à la libération de Navalny, qui est en grève de la faim depuis plus de trois semaines.

L'état de santé de Navalny est considéré comme grave, en raison de la grève de la faim, et inquiète les partisans de l'opposition.

Selon les données publiées aujourd'hui par l'organisation OVD-Info, environ 850 personnes ont été arrêtées à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, où des violences policières contre des manifestants ont été signalées.

Selon la même source, 84 manifestants ont passé la nuit dans les cachots de la police de Saint-Pétersbourg.

À Moscou, les rassemblements de soutien à Navalny ont eu lieu à proximité du Kremlin et à proximité du bâtiment des services de sécurité et d'information (FSB), sans incident.

 

Mercredi, des milliers de manifestants ont appelé à la libération de Navalny, qui est en grève de la faim depuis plus de trois semaines.

L'état de santé de Navalny est considéré comme grave, en raison de la grève de la faim, et inquiète les partisans de l'opposition.

Selon les données publiées aujourd'hui par l'organisation OVD-Info, environ 850 personnes ont été arrêtées à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, où des violences policières contre des manifestants ont été signalées.

Selon la même source, 84 manifestants ont passé la nuit dans les cachots de la police de Saint-Pétersbourg.

À Moscou, les rassemblements de soutien à Navalny ont eu lieu à proximité du Kremlin et à proximité du bâtiment des services de sécurité et d'information (FSB), sans incident.