Le président argentin vacciné et contaminé par le coronavirus

  • Bandeira Da Argentina
BUENOS AIRES (Reuters) - Le président argentin, Alberto Fernandez, vacciné en début d'année contre le COVID-19 à l'aide du vaccin Spoutnik V, a dit samedi avoir été diagnostiqué positif au coronavirus SARS-CoV-2 par test antigénique.

Âgé de 62 ans, le chef de l'Etat péroniste a expliqué sur Twitter s'être fait tester après avoir présenté une fièvre de 37,3° et un léger mal de tête.

Il s'est placé à l'isolement mais continue de travailler.

Alberto Fernandez a été vacciné en début d'année contre le coronavirus à l'aide du vaccin russe Spoutnik V.

L'institut russe Gamaleïa, qui a développé le vaccin, a publié un communiqué déclarant que le Spoutnik V protège à 91,6% contre les infections et à 100% contre les formes graves du COVID-19.

"Si l'infection est confirmée, la vaccination garantit un prompt rétablissement sans symptômes graves. Nous vous souhaitons un prompt rétablissement", a déclaré l'institut à l'adresse du chef de l'Etat argentin.

Plus de 56.000 personnes sont mortes du COVID en Argentine, où quelque 682.000 personnes ont reçu deux doses de vaccin à ce jour, sur une population d'environ 45 millions d'habitants.

Âgé de 62 ans, le chef de l'Etat péroniste a expliqué sur Twitter s'être fait tester après avoir présenté une fièvre de 37,3° et un léger mal de tête.

Il s'est placé à l'isolement mais continue de travailler.

Alberto Fernandez a été vacciné en début d'année contre le coronavirus à l'aide du vaccin russe Spoutnik V.

L'institut russe Gamaleïa, qui a développé le vaccin, a publié un communiqué déclarant que le Spoutnik V protège à 91,6% contre les infections et à 100% contre les formes graves du COVID-19.

"Si l'infection est confirmée, la vaccination garantit un prompt rétablissement sans symptômes graves. Nous vous souhaitons un prompt rétablissement", a déclaré l'institut à l'adresse du chef de l'Etat argentin.

Plus de 56.000 personnes sont mortes du COVID en Argentine, où quelque 682.000 personnes ont reçu deux doses de vaccin à ce jour, sur une population d'environ 45 millions d'habitants.