Une enseignante non vaccinée infecte 12 élèves aux États-Unis

  • Des élèves dans une salle de classe
Marín - Une enseignante du comté de Marín, Californie, États-Unis, qui a décidé de ne pas se faire vacciner a « attrapé » la variante Delta de Covid-19 et a infecté 12 élèves qui n'avaient pas encore été vaccinés parce qu'ils avaient moins de 12 ans, a-t-on appris dimanche de source officielle.

Le cas a été révélé par le Center for Disease Control and Prevention (CDC) et dans le cadre d'une étude. Selon lui, l'enseignante a ressenti des symptômes associés au Covid le 19 mai, mais a supposé que ceux-ci étaient liés aux allergies dont elle souffre.

Elle a continué à travailler pendant deux jours, au cours desquels il a lu à haute voix aux enfants sans porter de masque de protection, ne respectant pas les propres règles de l'école. Deux jours des plus tard, le 21 mai, il a passé un test et le résultat a confirmé que les symptômes étaient en fait dus au nouveau coronavirus.

Déjà le 23 du même mois, révèle le rapport du CDC, "davantage de cas de Covid-19 ont été signalés parmi d'autres membres du personnel, élèves, parents et frères et sœurs, liés à l'école primaire". 27 cas ont été identifiés, y compris l'enseignante.

« Entre le 23 et le 26 mai, parmi les 24 élèves de l'enseignante, 22 - qui n'ont pas pu être vaccinés en raison de leur âge - ont été testés pour le SARS-CoV-2 ; 12 ont reçu un résultat positif », explique l'étude. Ainsi, conclut l'étude, le « taux d'attaque [du virus] dans les deux rangées les plus proches du bureau de l'enseignante était de 80 % (huit sur 10) et de 28 % (quatre sur 14) dans les trois rangées du fond ».
A noter que, bien que l'enseignante ne portait pas de masque, les élèves en portaient et la classe disposait d'un purificateur d'air.

Les étudiants infectés ont également infecté leurs familles.

Le cas a été révélé par le Center for Disease Control and Prevention (CDC) et dans le cadre d'une étude. Selon lui, l'enseignante a ressenti des symptômes associés au Covid le 19 mai, mais a supposé que ceux-ci étaient liés aux allergies dont elle souffre.

Elle a continué à travailler pendant deux jours, au cours desquels il a lu à haute voix aux enfants sans porter de masque de protection, ne respectant pas les propres règles de l'école. Deux jours des plus tard, le 21 mai, il a passé un test et le résultat a confirmé que les symptômes étaient en fait dus au nouveau coronavirus.

Déjà le 23 du même mois, révèle le rapport du CDC, "davantage de cas de Covid-19 ont été signalés parmi d'autres membres du personnel, élèves, parents et frères et sœurs, liés à l'école primaire". 27 cas ont été identifiés, y compris l'enseignante.

« Entre le 23 et le 26 mai, parmi les 24 élèves de l'enseignante, 22 - qui n'ont pas pu être vaccinés en raison de leur âge - ont été testés pour le SARS-CoV-2 ; 12 ont reçu un résultat positif », explique l'étude. Ainsi, conclut l'étude, le « taux d'attaque [du virus] dans les deux rangées les plus proches du bureau de l'enseignante était de 80 % (huit sur 10) et de 28 % (quatre sur 14) dans les trois rangées du fond ».
A noter que, bien que l'enseignante ne portait pas de masque, les élèves en portaient et la classe disposait d'un purificateur d'air.

Les étudiants infectés ont également infecté leurs familles.