La Russie adopte une loi permettant à Poutine de rester au pouvoir jusqu'en 2036

  • Le Président russe, Vladimir Poutine
Moscou - Le Conseil de la Fédération de la Russie (Sénat) a adopté mercredi la loi permettant au président russe Vladimir Poutine de rester au Kremlin jusqu'en 2036.

L'approbation formelle de la loi, qui implique l'un des amendements constitutionnels adoptés par le référendum du 1er juillet 2020, intervient après que la Douma (chambre basse du Parlement russe) ait voté en faveur du projet le 24 mars.

L'un des changements constitutionnels - et qui pour les détracteurs de Poutine était le principal objectif de la réforme constitutionnelle - permet au chef du Kremlin, arrivé au pouvoir en 2000, de se présenter à deux reprises aux élections: en 2024 et en 2030.

La nouvelle loi précise, en ce sens, qu'une même personne ne peut occuper le poste de chef de l'Etat pendant plus de deux mandats, mais, en même temps, n'empêche pas l'homme politique qui "a occupé ou occupe le poste de président de la Fédération de la Russie de participer en tant que candidat aux élections présidentielles au moment de l'entrée en vigueur de la modification".

La règle stipule également qu'à l'avenir, seuls les citoyens de plus de 35 ans qui ont vécu en permanence dans le pays pendant au moins 25 années consécutives peuvent être candidats à la présidence du pays.

Les candidats au Kremlin ne peuvent pas avoir la double nationalité ou un passeport d'un autre pays dans le passé.

L'approbation formelle de la loi, qui implique l'un des amendements constitutionnels adoptés par le référendum du 1er juillet 2020, intervient après que la Douma (chambre basse du Parlement russe) ait voté en faveur du projet le 24 mars.

L'un des changements constitutionnels - et qui pour les détracteurs de Poutine était le principal objectif de la réforme constitutionnelle - permet au chef du Kremlin, arrivé au pouvoir en 2000, de se présenter à deux reprises aux élections: en 2024 et en 2030.

La nouvelle loi précise, en ce sens, qu'une même personne ne peut occuper le poste de chef de l'Etat pendant plus de deux mandats, mais, en même temps, n'empêche pas l'homme politique qui "a occupé ou occupe le poste de président de la Fédération de la Russie de participer en tant que candidat aux élections présidentielles au moment de l'entrée en vigueur de la modification".

La règle stipule également qu'à l'avenir, seuls les citoyens de plus de 35 ans qui ont vécu en permanence dans le pays pendant au moins 25 années consécutives peuvent être candidats à la présidence du pays.

Les candidats au Kremlin ne peuvent pas avoir la double nationalité ou un passeport d'un autre pays dans le passé.