L'UE renouvelle pour un an les sanctions contre al-Qaïda et l'État islamique

  • Drapeau de l'Union Européenne
Bruxelles - Le Conseil de l'Union européenne (UE) a renouvelé les sanctions contre les groupes terroristes État islamique et Al-Qaïda et les personnes, groupes, entreprises et entités qui leur sont associés pour une autre année, jusqu'au 31 octobre 2022.

Selon une déclaration du Conseil, les mesures restrictives s'appliquent actuellement à six personnes, consistant en une interdiction de voyager vers l'UE et un gel des avoirs, en plus d'une interdiction faite aux personnes et entités de l'UE de placer des fonds et des ressources économiques à la disposition des personnes ciblées.

Le régime de sanctions - complémentaire à celles adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU - permet à l'UE d'imposer des mesures restrictives spécifiques à ceux qui commettent des actes terroristes, soutiennent et incitent à de telles actions ou recrutent pour l'État islamique et al-Qaïda ou leurs branches.

Selon une déclaration du Conseil, les mesures restrictives s'appliquent actuellement à six personnes, consistant en une interdiction de voyager vers l'UE et un gel des avoirs, en plus d'une interdiction faite aux personnes et entités de l'UE de placer des fonds et des ressources économiques à la disposition des personnes ciblées.

Le régime de sanctions - complémentaire à celles adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU - permet à l'UE d'imposer des mesures restrictives spécifiques à ceux qui commettent des actes terroristes, soutiennent et incitent à de telles actions ou recrutent pour l'État islamique et al-Qaïda ou leurs branches.