Le Parlement renforce son engagement à promouvoir la tolérance

  • Fernando da Piedade Dias dos Santos, président de l'Assemblée nationale
Luanda - Le président de l'Assemblée nationale (AN), Fernando da Piedade Dias dos Santos, a réaffirmé vendredi l'engagement du Parlement à promouvoir les valeurs de tolérance, de respect mutuel et de fraternité, dans l'intérêt de la paix et de la réconciliation nationale.

S'exprimant à l'ouverture de la rentrée parlementaire de la IVe législature, le président de l'AN a noté qu'un tel desideratum devrait représenter, pour tous les députés, un catalyseur de leur action, « qui se renouvelle dans le débat politique pluriel et le respect de la différence, pour le puits de la construction d'un État de droit démocratique".

Fernando da Piedade Dias dos Santos a indiqué que, dans l'exercice des fonctions de contrôle et d'inspection, le Parlement accordera un traitement spécial aux textes officiels qui seront présentés, en mettant l'accent sur le Budget général de l'État (OGE) pour l'année prochaine.

« Nous avons en notre possession des textes officiels qui nécessitent notre attention particulière, à savoir le Compte général de l'État (CGE), pour l'année 2020, et d'autres qui contribueront à soutenir les réformes structurelles de l'État », a-t-il souligné.

Il a réaffirmé, d'autre part, la disponibilité de l'Assemblée nationale à entretenir une relation solide de coopération et d'interdépendance institutionnelle, avec les autres organes de souveraineté, au service des intérêts les plus nobles de la nation.

Covid-19

Fernando da Piedade Dias dos Santos a lancé un appel, en revanche, à l'union des synergies des députés angolais, dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, "qui, si elle est gagnée, profitera à tous".

Il a déclaré que c'est dans les moments de plus grandes difficultés que nous devons unir nos forces et mobiliser des synergies, "pour combattre ensemble un ennemi commun, qui sont les effets désastreux de cette pandémie".

La législature comprend cinq sessions législatives ou années parlementaires, commençant chacune le 15 octobre et selon les intervalles fixés par les lois régissant l'organisation et le fonctionnement de l'Assemblée nationale.

Le Parlement est composé de 220 députés, dont 150 du MPLA, 51 de l'UNITA, 16 de la coalition CASA-CE, 2 du PRS et 1 du FNLA, à l'issue des élections législatives de 2017.

 

 

 

 

S'exprimant à l'ouverture de la rentrée parlementaire de la IVe législature, le président de l'AN a noté qu'un tel desideratum devrait représenter, pour tous les députés, un catalyseur de leur action, « qui se renouvelle dans le débat politique pluriel et le respect de la différence, pour le puits de la construction d'un État de droit démocratique".

Fernando da Piedade Dias dos Santos a indiqué que, dans l'exercice des fonctions de contrôle et d'inspection, le Parlement accordera un traitement spécial aux textes officiels qui seront présentés, en mettant l'accent sur le Budget général de l'État (OGE) pour l'année prochaine.

« Nous avons en notre possession des textes officiels qui nécessitent notre attention particulière, à savoir le Compte général de l'État (CGE), pour l'année 2020, et d'autres qui contribueront à soutenir les réformes structurelles de l'État », a-t-il souligné.

Il a réaffirmé, d'autre part, la disponibilité de l'Assemblée nationale à entretenir une relation solide de coopération et d'interdépendance institutionnelle, avec les autres organes de souveraineté, au service des intérêts les plus nobles de la nation.

Covid-19

Fernando da Piedade Dias dos Santos a lancé un appel, en revanche, à l'union des synergies des députés angolais, dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, "qui, si elle est gagnée, profitera à tous".

Il a déclaré que c'est dans les moments de plus grandes difficultés que nous devons unir nos forces et mobiliser des synergies, "pour combattre ensemble un ennemi commun, qui sont les effets désastreux de cette pandémie".

La législature comprend cinq sessions législatives ou années parlementaires, commençant chacune le 15 octobre et selon les intervalles fixés par les lois régissant l'organisation et le fonctionnement de l'Assemblée nationale.

Le Parlement est composé de 220 députés, dont 150 du MPLA, 51 de l'UNITA, 16 de la coalition CASA-CE, 2 du PRS et 1 du FNLA, à l'issue des élections législatives de 2017.